Montréal-Nord
18:08 16 juin 2020 | mise à jour le: 16 juin 2020 à 18:08 temps de lecture: 3 minutes

Les clubs de sport de Montréal-Nord se préparent pour la reprise

Les clubs de sport de Montréal-Nord se préparent pour la reprise
Photo: Olivier Faucher/MétroLes organisateurs du Club de basketball assistent à une formation sur les consignes sanitaires au CLSC de Montréal-Nord.

Les clubs de basketball et de soccer de Montréal-Nord se préparent pour un été hors de l’ordinaire. L’appel du terrain est bien réel chez les jeunes, mais les mesures de distanciation, dont celle qui interdit la tenue de matchs, en font fuir plus d’un.

Au club de soccer de Montréal-Nord, l’enthousiasme que provoque le déconfinement progressif est timide.

«Les premiers jours, les jeunes vont aimer parce qu’ils sont de retour, ils vont voir leurs amis. Mais puisqu’il n’y aura pas de match, ils vont se tanner», fait valoir le président du Club de soccer de Montréal-Nord, Karim Adjaoud.

Habituellement, chaque équipe joue un match et une pratique par semaine. En attendant la reprise possible des parties, le club garantit au moins deux pratiques par semaine.

Ce n’est peut-être pas suffisant pour attirer les jeunes. Le nombre d’inscriptions a chuté drastiquement. Seulement 297 jeunes sont attendus actuellement. L’été dernier, il y en avait 557.

Et le nombre de joueurs inscrits continue de diminuer, alors qu’une trentaine de familles ont récemment contacté les organisateurs pour annuler leur inscription. Une dizaine d’autres ont toutefois voulu inscrire leur enfant à la dernière minute.

«On est tous réjouis de déconfiner nos jeunes, mentionne M. Adjaoud. Je recevais pas mal d’appels et de courriels qui me demandaient quand ça allait arriver. Le point plus négatif, c’est que ça nous laisse un peu le souci qu’il y ait des éclosions dans notre club. On ne veut pas que ça arrive.»

Après avoir observé des jeunes jouer entre eux au parc, M. Adjaoud convient qu’il sera difficile de faire respecter la distanciation sociale.

«Quand ça recommence à jouer et que ce sont des retrouvailles après deux mois de confinement, ça ne peut pas être appliqué», dit-il.

Apprendre la distanciation

C’est justement pour apprendre comment mieux appliquer les consignes sanitaires en milieu sportif que le Club de basketball de Montréal-Nord a assisté à une formation offerte par la Santé publique.

L’organisatrice communautaire a notamment expliquer comment minimiser les risques d’éclosions dans des groupes de jeunes par des gestes concrets.

«C’est sûr que les matchs vont nous manquer, admet Wensley Naldy Henry, animateur pour un troisième été au club. On fait ça depuis qu’on est jeune. Étant donné les circonstances actuelles, on comprend pourquoi on doit prendre des précautions.»

Le club de basketball compte recevoir des jeunes dans son camp de jour dès le 29 juin. Chaque jeune aura son matériel. Les entraînements favoriseront les exercices individuels. Des petits concours seront organisés pour bâtir l’esprit de compétition.

Sécurité avant tout

Pour le coordonnateur Wilmann Edouard, c’est la sécurité des jeunes qui primera sur tout, bien qu’il concède que le risque zéro «n’existe pas».

M. Edouard souhaite avoir accès à deux écoles du quartier pour pouvoir accueillir les quelque 80 jeunes inscrits à son camp de jour.

Selon lui, les jeunes ont hâte de pouvoir enfin bouger et il souhaite leur offrir un milieu encadré.

«Peu importe l’activité physique qu’on leur propose, ils vont sortir et lâcher leurs écrans. Je le sens. Ils sont heureux présentement de pouvoir sortir et socialiser, même à distance.»

Articles similaires