Montréal-Nord
15:47 28 avril 2021 | mise à jour le: 28 avril 2021 à 15:48 temps de lecture: 3 minutes

Le Parc Aimé-Léonard se refait une beauté

Le Parc Aimé-Léonard se refait une beauté
Photo: Gracieuseté/Arr. de Montréal-Nord/Loic RomerL’inauguration du nouveau pavillon au parc Aimé-Léonard.

Presque deux ans après l’annonce d’un investissement de plus de 2,6 M$, le nouveau chalet du parc Aimé-Léonard voit finalement le jour. L’arrondissement poursuivra des travaux d’aménagement paysager tout l’été dans le parc dans l’intention d’en faire un important pôle récréotouristique à Montréal-Nord.

Au-devant du chalet, une scène couverte permanente d’environ 160 mètres carrés a été emménagée dans le but d’accueillir les évènements majeurs. Une agora est actuellement en construction pour recevoir le public.

«Ce sont de gros changements et un investissement important. Les grandes fêtes comme la Saint-Jean, c’est ici que ça va se passer!», affirme la mairesse suppléante Chantal Rossi.

À l’intérieur du chalet, un kiosque alimentaire a été emménagé dans un secteur où l’offre est assez mince. Les usagers pourront à présent se procurer de la nourriture et des breuvages sans avoir à quitter les lieux.

L’entreprise d’économie sociale La Route de Champlain retrouve également son siège social à l’intérieur du chalet rénové du parc Aimé-Léonard. Depuis bientôt 5 ans, son directeur Christian Désautels organise des activités de plein air dans le parc et sur la rivière des Prairies.

«Le vivre-ensemble, c’était optimal. Tout s’harmonise à présent et c’est une belle occasion de découvrir le plan d’eau», affirme celui qui espère pouvoir déployer une importante flotte de bateaux électriques sur la rivière cet été.

Pistes cyclables

Au parc Aimé-Léonard, l’arrivée du beau temps est synonyme d’activités aquatiques. L’accès à l’eau pour les embarcations y est inégalé dans le secteur. La Route de Champlain y offre en temps normal de nombreuses opportunités aux enthousiastes.

Cependant, les pistes cyclables qui longeaient les berges commençaient à représenter de sérieux enjeux de sécurité pour les plaisanciers. Ces dernières seront donc déviées vers l’avenue Pigeon pour éviter que des incidents fâcheux entre les vélos et les piétons.

«Il fallait harmoniser le tout. On a déjà fait des premiers soins et certains cyclistes commençaient à s’énerver», souligne M. Désautels.

Une bande tampon paysagère sera également aménagée le long de la piste cyclable de la rue Pigeon.

Parc festif

L’arrondissement souhaite que le parc Aimé-Léonard soit un lieu de rassemblement important pour ses citoyens. Notamment avec l’ajout de tables familiales conçues pour les BBQ, ainsi que des modules de jeux dans le parc des enfants, la conseillère d’arrondissement Chantal Belinga croit que le parc attirera même les familles plus éloignées.

«Ce sera un lieu festif pour notre communauté multiethnique, autant les familles du secteur que celles du nord-est verront l’intérêt de se déplacer», affirme-t-elle.

De gauche à droite, Renée-Chantal Belinga, Christian Désautels, Chantal Rossi, Abdelhaq Sari et Jean-Marc Poirier.

Les travaux d’une valeur de 2,3 M$ s’étireraient jusqu’au mois d’octobre et favoriseraient l’harmonie du parc, selon l’architecte paysagère responsable du projet.

«Le parc a souvent été aménagé à la pièce, mais là c’était de tout consolider», déclare Marie-Andrée Bertrand.

Articles similaires