Montréal-Nord
12:21 12 mai 2021 | mise à jour le: 12 mai 2021 à 12:38 Temps de lecture: 3 minutes

Montréal-Nord: le PDQ 39 sévit durement dans le quartier industriel

Montréal-Nord: le PDQ 39 sévit durement dans le quartier industriel
Photo: Xavier Bourassa/MétroPlusieurs véhicules, dont certains abandonnés, sont entassés sur la voie publique.

Depuis le début de l’année, le PDQ 39 a distribué pas moins de 900 constats d’infractions totalisant plus de 160 000$ dans ce quartier «problématique» où les enjeux «d’incivilités majeures» dérangeaient les citoyens.

Crime organisé, course de voitures, cascades, véhicules «épaves» abandonnés dans les rues, le PDQ 39 affirme avoir reçu une dizaine de plaintes et rencontré plus d’une quinzaine de personnes avant d’entamer une opération de prévention majeure à l’automne 2020.

«Nos policiers ont fait du porte-à-porte pour 200 commerces et locaux industriels. On a rencontré et sensibilisé les gens sur la réglementation. Mais au final, on s’est rendu compte qu’il fallait sévir», affirme Patrick Lavallée, chef du PDQ 39.

Outre les constats d’infraction, les policiers ont procédé depuis janvier à deux arrestations et remisé 67 véhicules non conformes dans ce secteur s’échelonnant sur 3 km2 carrés où 42 rues ont été ciblées.

Quartier industriel

Sur place, Métro est allé à la rencontre de quelques commerces dont le garage Phoenix, situé sur la rue Bellevois à la hauteur de la rue d’Amiens. Comme sur les artères avoisinantes, plusieurs véhicules, dont certains accidentés, sont entassés sur la voie publique et ralentissent la circulation locale. Des piles de pneus usagés bloquent l’accès à certains trottoirs.

«Ils donnent tout plein de tickets ces temps-ci pour tout et n’importe quoi», souligne Rafik Saouli, employé du garage.

Toutefois, des citoyens locaux semblent soulagés de voir que le SPVM intervient dans leur quartier. Alexandre Leduc, un résident de la rue Bellevois, côtoie quotidiennement ces «incivilités».

«Sur la rue d’Amiens, on voit du monde passer à toute vitesse sans muffler. Ça fait un gros bruit. Il y a un paquet de garages autour qui ont tellement de voitures qu’ils les stationnent même devant mon entrée. Elles peuvent rester là deux semaines», confie-t-il.

De nombreux citoyens incommodés en bordure du quartier industriel, des rues Forest et Pigeon notamment, se seraient plaints au poste de police au cours de la dernière année. Le PDQ 39 encourage la population à continuer à dénoncer toute activité illicite dans le secteur et assure que chaque plainte reçue sera traitée.

«Parfois, on ne devine pas les situations. Je suis content de savoir que les citoyens nous écrivent parce qu’on n’est pas toujours capable de voir les choses. Quand ils nous aperçoivent, les gens changent de comportement», souligne l’inspecteur Lavallée.

Articles similaires