Montréal-Nord
13:28 18 juin 2021 | mise à jour le: 18 juin 2021 à 13:28 Temps de lecture: 3 minutes

La Maison des jeunes L’Ouverture devient propriétaire

La Maison des jeunes L’Ouverture devient propriétaire
Photo: Anouk Lebel/Métro MédiaL'équipe de la Maison des jeunes L'Ouverture devant son nouveau local.

Il aura fallu des années pour y parvenir, mais c’est désormais chose faite: la Maison des jeunes L’Ouverture, de Montréal-Nord, a trouvé un nouveau local où s’établir… à titre de propriétaire.

Après plus de cinq ans dans le sous-sol du Mail Léger Langelier, la Maison des jeunes migrera bientôt quelques kilomètres à l’ouest, dans un bâtiment bien à elle. Elle prendra possession des lieux au mois d’août.

«Ce sera notre nouveau milieu de vie, un espace accueillant, sécuritaire pour les jeunes. »

Sheilla Fortuné, directrice de la Maison des jeunes L’Ouverture

Il y aura un salon, des lieux de détente, une télévision, des espaces pour l’aide aux devoirs, énumère la directrice, Sheilla Fortuné. Tout pour que les jeunes se sentent à l’aise.

Mais avant d’ouvrir officiellement ses portes, le bâtiment doit d’abord recevoir un peu d’amour. Un architecte travaille à un plan de rénovation de l’édifice qui abritait une église protestante.

Quant à eux, les adolescents seront impliqués dans le choix des meubles et de la peinture, question que le tout soit à leur goût. 

Une maison à soi

La Maison des jeunes L’Ouverture existe depuis près de quarante ans, mais elle a toujours été locataire.

Elle a longtemps logé près de la bibliothèque Henri-Bourassa, avant de déménager au Mail Léger Langelier, en 2016.

Ce local était cependant loin d’être idéal. La cohabitation des ados et des commerces était difficile. Les commerçants se sont plaints des jeunes et les intervenants de l’organisme devaient jouer à la police.

«Il y’avait des conflits, reconnaît Mme Fortuné. Ici, le local est plus grand, plus accueillant, ça va nous permettre de nous concentrer sur les services plutôt que de mettre notre énergie dans de la surveillance.»

L’organisme prévoyait au départ déménager en 2019. Deux scénarios étaient envisagés:  un espace dédié au nouveau pavillon du parc Henri-Bourassa ou l’achat d’un nouveau local. C’est finalement la seconde option qui a été retenue, au grand plaisir de l’équipe.

Un travail d’équipe

La relocalisation a été un travail d’équipe auquel l’arrondissement de Montréal-Nord, le poste de quartier 39 et le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Nord-de-l’Île de Montréal ont participé, souligne Mme Fortuné. L’organisme a aussi bénéficié de l’aide financière de la Caisse Desjardins Sault-au-Récollet et de la Fondation Saputo pour l’achat.

S’il a déjà été question de rester près du Mail Léger Langelier, Mme Fortuné se réjouit de l’emplacement de la nouvelle maison.

À proximité du boulevard Henri-Bourassa et de l’école Calixa-Lavallée et de l’école Amos, elle desservira un secteur qui manquait cruellement de services, selon elle.

Articles similaires