Montréal-Nord

Des services pour les jeunes de Montréal-Nord à la Mission Bon Accueil

Emmanuel Lafontant et Christine Black.
Emmanuel Lafontant, vice-président en intervention et accompagnement à la Mission Bon Accueil, et Christine Black, mairesse de Montréal-Nord. Photo: Anouk Lebel/Métro Média

La Mission Bon Accueil a désormais un lieu pour accueillir les jeunes en difficulté de Montréal-Nord. L’objectif : favoriser la réinsertion sociale et professionnelle des 15 à 25 ans sans pour autant dédoubler les services déjà offerts dans le quartier.

Situés au deuxième étage du Marché Bon Accueil inauguré en 2019, les nouveaux locaux comprennent un espace de détente, une cuisine, des postes informatiques et même une salle d’allaitement.

Ils pourront accueillir 25 personnes par jour pour des ateliers de cuisine, d’habiletés parentales et de recherche d’emploi. Des bureaux ont été aménagés pour des rencontres individuelles. Les jeunes pourront même se procurer des vêtements s’ils décrochent une entrevue avec un employeur potentiel.

«On veut accueillir les jeunes décrocheurs, les jeunes qui cherchent un emploi et qui veulent être actifs dans leur communauté», explique Emmanuel Lafontant, vice-président en intervention et accompagnement à la Mission Bon Accueil.

Deux volets

Les nouveaux locaux viennent d’être inaugurés, mais le travail auprès des bénéficiaires est déjà amorcé.

Depuis mars 2020, la Mission Bon Accueil offre des ateliers et des rencontres par visioconférence à une dizaine d’entre eux, question de garder le contact malgré la pandémie.

L’aide se déploie en deux volets: un accompagnement individualisé pour aider les jeunes à intégrer le marcher du travail et un accompagnement ciblé pour les femmes enceintes et les mères de 15 à 30 ans vivant dans une situation de précarité financière et sociale.

Deux intervenantes ont été embauchées dans les dernières semaines pour compléter l’équipe de soutien, qui compte en tout quatre travailleuses sociales.

Complémentaires

L’objectif est que les nouveaux services soient complémentaires au travail déjà effectué par les organismes communautaires jeunesse de l’arrondissement.

La Mission Bon Accueil fait partie des tables de concertation du quartier pour s’assurer qu’il n’y ait pas de dédoublement ce qui se fait au Centre jeunesse emploi de Montréal-Nord ou au Centre des jeunes l’Escale, par exemple.

«C’est fort intéressant. C’est complémentaire à ce qui était déjà offert sur le terrain. On a le tiers de notre population qui a moins de 25 ans. Ça vient avec beaucoup besoins», a déclaré la mairesse réélue de Montréal-Nord, Christine Black.

Elle fait valoir que la Mission Bon Accueil était déjà bien implantée dans l’arrondissement avec son service d’aide alimentaire offert sous forme d’épicerie gratuite.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Montréal-Nord.

Articles récents du même sujet