Montréal-Nord

Vélo à Montréal-Nord: Christine Black reconnaît qu’il y a du travail à faire

La mairesse Christine Black a répondu à l’invitation de Jean-François Gagné, de l’Association pour la mobilité sécuritaire de Montréal-Nord, le 12 juin. Photo: Gracieuseté, Jacques Lebleu

Quelques jours après avoir participé à une manifestation à vélo à Montréal-Nord, la mairesse Christine Black affirme vouloir stimuler la culture cyclable dans l’arrondissement. «L’intention est là», affirme-t-elle, sans dévoiler les projets qui pourraient être déposés à la Ville-centre pour l’an prochain.

En compagnie des conseillers Abdelhaq Sari et de Philippe Thermidor, l’élue d’Ensemble Montréal a répondu à l’invitation de l’Association pour la mobilité sécurité à Montréal-Nord le 12 juin.

Une centaine de personnes, dont des familles, ont participé à la manifestation, selon le porte-parole Jean-François Gagné. L’objectif était de réclamer davantage de pistes cyclables protégées dans Montréal-Nord. À jour, l’arrondissement n’en compte qu’une seule, sur le boulevard Gouin. Plusieurs tentatives pour créer de nouvelles pistes cyclables ont avorté dans le passé, entre autres sur la rue d’Amos et sur le boulevard Industriel.

«On est très conscients qu’il y a du travail à faire pour amener des zones protégées pour les gens qui font du vélo», reconnaît Mme Black, en entrevue téléphonique avec Métro.

Il y a une culture vélo à stimuler, des campagnes à faire pour amener une démocratisation plus importante du vélo à Montréal-Nord.

Christine Black, airesse de Montréal-Nord

«Plus complexe qu’il n’y paraît»

L’Arrondissement n’a déposé aucun projet en vue de la programmation cyclable de Montréal en 2022. Ainsi, parmi les 41 projets annoncés par la Ville-centre fin mai, aucun ne se trouve à Montréal-Nord.

Les choses pourraient toutefois être différentes l’an prochain.

«Nos équipes sont en train de faire des analyses pour arriver avec des projets, indique Mme Black. C’est plus complexe qu’il n’y paraît. Est-ce que c’est une piste protégée, juste du lignage?  […] On a beaucoup de scénarios.»

Son administration entend sonder les citoyens vers la fin de l’été, avant d’aller de l’avant avec le dépôt à la fin septembre. Par la suite, la balle sera dans le camp de la Ville-centre. L’annonce des projets retenus se fera au printemps 2023.

Un REV d’ici 2025?

Pour la conseillère associée à la mobilité active au comité exécutif de la Ville de Montréal, Marianne Giguère, la mobilisation citoyenne pourrait créer un «momentum» pour le vélo à Montréal-Nord.

«La mobilisation est plus forte que jamais et nous, les élus, on a besoin de ça», affirme l’élue de Projet Montréal en entrevue téléphonique. Elle se dit très contente de sa participation à la balade-manif, ainsi que de la présence des élus de l’arrondissement.

Elle souligne que les élus de la Ville-centre ont voté pour la première fois pour un Réseau express vélo (REV) sur le boulevard Henri-Bourassa, lors de la séance du conseil municipal du 13 juin.

Un premier tronçon verra le jour dans l’arrondissement de Saint-Laurent. Le REV se rendra-il bientôt jusqu’à Montréal-Nord, une vingtaine de kilomètres plus loin? Projet Montréal vise la fin de son mandat, en 2025, répond Mme Giguère.

«Je ne peux pas l’affirmer avec une assurance absolue, mais c’est le souhait», précise-t-elle.

L’axe nord-sud du REV dans l’Est reste quant à lui encore à l’étude. La Ville-centre n’a pas encore déterminé que le boulevard Lacordaire serait le meilleur endroit pour le faire. Le plan final devrait être annoncé cet automne.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Montréal-Nord.

Articles récents du même sujet