Local
18:19 30 octobre 2020 | mise à jour le: 30 octobre 2020 à 18:19 temps de lecture: 4 minutes

Les propriétaires du restaurant Le Gourmand attendent avec impatience la fin du confinement

Les propriétaires du restaurant Le Gourmand attendent avec impatience la fin du confinement
Photo: François Lemieux/Cités NouvellesLes propriétaires du restaurant Le Gourmand, Kenny et Michael Oliphant.

Le restaurant Le Gourmand fêtera en avril son 25e anniversaire dans le Village de Pointe-Claire. Mais les propriétaires Michael et Kenny Oliphant ont davantage hâte de célébrer la réouverture de leur salle à manger, fermée au début du mois en raison de la deuxième vague de la pandémie.

Offrant une cuisine française, l’établissement est situé dans une maison ancestrale de l’avenue Sainte-Anne, dont la construction remonte à 1847. Prisé par les gens d’affaires, le restaurant profite de son emplacement en plein cœur du Village de Pointe-Claire pour attirer la clientèle.

«Tout près, il y a trois clubs de yacht, un terrain de golf, un club de curling et plusieurs magasins. On en profite et on amène du monde dans le village aussi», souligne Kenny Oliphant.

On y sert des plats tels que des côtes de bœuf sauce thaï BBQ, le tartare de saumon biologique asiatique, les pétoncles et crevettes à la sauce cajun ou encore la blanquette de veau.

L’établissement se décrit comme le «summum de la gastronomie dans l’Ouest-de-l’Île» sur son site Web. Mais le menu propose aussi des plats qui tiennent plus du comfort food, comme le pâté chinois ou le fish & chips.

«Pour le lunch, nos prix sont très compétitifs», souligne Michael Oliphant, qui est aussi le chef principal.

Pour emporter

Si les plats pour emporter étaient déjà offerts avant l’éclosion de la COVID-19, ce créneau ne représentait pas la spécialité de l’endroit.

Le restaurant a été fermé complètement lors des trois premiers mois du confinement, de mars à juin, afin de subir des rénovations. Puis, trois semaines avant la réouverture de la salle à manger cet été, les frères Oliphant ont offert leurs plats exclusivement pour emporter.

«Ça nous a donné une expérience. Puis le deuxième confinement est arrivé et on a décidé de faire plus de recherche sur la façon de s’y prendre. On a changé nos heures. On offre plus de variété, notamment des ragouts et des plats braisés. Les gens peuvent maintenant commander en ligne», explique Michael Oliphant.

Si le restaurant opère à perte en n’offrant que des mets à emporter, la clientèle a tout de même été au rendez-vous selon les propriétaires.

«C’est sûr que ce n’est pas [aussi populaire que] de la pizza ou du sushi», admet Michael Oliphant.

«Mais des fois, les gens ont besoin de manger d’autre chose que de la pizza ou du sushi», rétorque son frère Kenny.
Une attention plus marquée a été donnée à la présence en ligne, notamment sur Facebook et Instagram. Michael Oliphant soutient que les restaurants ont écopé injustement des mesures sanitaires imposées par Québec.

«Les restaurants ne sont pas responsables de la montée du nombre de cas. Sinon, on aurait vu les statistiques descendre lors du deuxième confinement. Le gouvernement ne devrait pas punir les restaurants qui se plient aux règles sanitaires. On a mis en place des plexiglas, du désinfectant, etc. On est punis en raison de ceux qui s’en foutent», soutient-il.

Avant la pandémie, le restaurant de l’avenue Sainte-Anne à Pointe-Claire comptait une trentaine d’employés. Depuis le début d’octobre, le restaurant a dû réduire ses effectifs à une dizaine d’employés.

«On a des clients loyaux, mais qui demandent de la qualité. Pendant 25 ans, on a vu une croissance de nos opérations sauf lors de la crise économique de 2008»
– Kenny Oliphant

Le Gourmand a une capacité totale de 150 personnes, dont 75 places sur la terrasse arrière.

Articles similaires