Local
12:00 1 janvier 2021 | mise à jour le: 4 janvier 2021 à 12:15 temps de lecture: 3 minutes

Pierrefonds: préparer les inondations au temps de la COVID-19

Pierrefonds: préparer les inondations au temps de la COVID-19
Photo: François Lemieux/Cités NouvellesLe maire d’arrondissement de Pierrefonds-Roxboro, Dimitrios (Jim) Beis.

L’année 2020 a été remplie de défis pour l’administration du maire de Pierrefonds-Roxboro, Dimitrios (Jim) Beis. Forcé de comprimer les dépenses, l’arrondissement a en dû en outre se préparer à de potentielles inondations en plein milieu d’une crise sanitaire mondiale.

Pierrefonds-Roxboro ayant subi des inondations majeures en 2017 et 2019, l’administration surveillait avec une attention particulière les niveaux d’eau sur la rivière des Prairies à la fin de l’hiver.

De façon préventive, l’arrondissement a procédé à l’achat de murs portatifs et, pandémie oblige, prendre de l’avance sur sa préparation afin d’être en mesure de réagir à effectifs réduits, au besoin.

Inondations

«On a commencé très tôt parce qu’on ne pouvait pas mobiliser nos équipes comme auparavant si jamais on avait des endroits à fermer ou colmater», souligne le maire Beis.

En avril, la Ville de Montréal a présenté son plan de redressement budgétaire en prévision des pertes de revenus à prévoir en raison de la pandémie. L’administration de la mairesse Valérie Plante avait demandé aux arrondissements de réduire de 3,1% des dépenses prévues à leur budget. À Pierrefonds-Roxboro, les coupes se sont chiffrées à 1,5 M$.

«On a coupé à peu près 1 M$ dans notre budget d’opérations. On aussi calculé à peu près un montant de 500 000$ de revenus qu’on ne serait pas capable d’aller chercher parce qu’on fermait tout. On a demandé à nos services de sabrer un peu partout», indique M. Beis.

Centre aquatique

Le projet de centre aquatique qui doit être aménagé sur le terrain vague qui jouxte la mairie d’arrondissement, sur le boulevard de Pierrefonds, a progressé au cours de l’année.

«L’avancement continue malgré la pandémie. On est maintenant rendu à l’étape de la planification pour produire les plans et devis éventuels. On aura une première pelletée très bientôt. On vise encore 2025 pour l’ouverture», précise le maire Beis.

La rénovation de l’ancienne piscine extérieure privée Versailles a également été complétée. L’ouverture officielle a toutefois été retardée jusqu’à l’an prochain en raison de la crise sanitaire. La dernière étape du chantier du port de plaisance, soit l’aménagement du parc adjacent des Anciens Combattants, a été complétée.

«On voulait aussi faire l’ouverture cette année. Le parc est accessible, mais le chalet n’a pu être ouvert en raison des restrictions sanitaires. On travaille avec la commission de toponymie pour changer le nom du parc. On va l’annoncer au printemps. De ce que je vois, les gens sont extrêmement satisfaits du résultat», explique le maire Beis.

Éventuellement, il sera possible d’effectuer la location d’embarcations de plaisance comme des kayaks au port de plaisance.

Le projet de skatepark de l’arrondissement, dont les travaux devaient débuter l’été dernier, a été mis sur la glace temporairement. Le terrain choisi pour l’aménagement de l’infrastructure, sur le boulevard de Pierrefonds, se trouvait sur la carte Zone d’intervention spéciale (ZIS).

Articles similaires