Soutenez

L’Île-Bizard-Sainte-Geneviève: la situation financière est alarmante

Le maire de L'Île-Bizard–Sainte-Geneviève, Stéphane Côté. Photo: Archives Métro

«On est en déficit, les résultats financiers dont nous avons hérité de nos prédécesseurs sont alarmants. L’arrondissement n’est pas en mesure de se conformer aux exigences minimales demandées par Montréal à tous ses arrondissements. Ce n’est pas moi qui invente ça, ce sont des sources indépendantes comme le Service de la performance organisationnelle et de l’approvisionnement de la Ville de Montréal.» Voilà, en substance, le sombre constat évoqué par le maire de L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève, Stéphane Côté, lors de la séance du conseil d’arrondissement tenue au début du mois de septembre dernier.

Le maire Côté a pris la parole pour détailler la situation précaire de l’arrondissement. «Nous avons demandé une aide immédiate à la Ville de Montréal pour 2022 parce que l’on va finir avec un déficit entre 500 000 $ et 700 000$ et ça se peut que la situation se détériore encore. Nous avons également demandé une aide immédiate pour les années suivantes jusqu’en 2025», a-t-il entre autres mentionné.

Vers une nouvelle réforme de financement?

L’administration précédente, celle du maire Marinacci, en a pris pour son rhume lors de la séance du conseil d’arrondissement. «De 2014 à 2018, bon nombre d’employés – plus de la moitié – ont quitté l’arrondissement à la suite d’une gestion déficiente et un climat de travail difficile. De plus, nous sommes à régler des poursuites judiciaires contre notre arrondissement qui nous coûtent plusieurs centaines de milliers de dollars», a déploré M. Côté.

Le maire mentionne aussi que son équipe de gestionnaires administratifs et lui-même ont travaillé à trouver des solutions pour mettre fin aux déficits qui s’accumulent. Ils ont eu de longues rencontres avec la présidente du Comité exécutif de la ville de Montréal, Dominique Ollivier, et avec le directeur général de la Ville de Montréal, Serge Lamontagne.

«Nos interventions ont probablement mis fin à la façon dont la ville distribuait l’argent aux arrondissements. Il y aura sous peu une nouvelle réforme du financement», a indiqué Stéphane Côté.

De l’espoir à l’horizon?

Selon le maire Côté, le déficit de l’arrondissement pourrait être résolu par une nouvelle péréquation verte qui se négocie actuellement. «Avec 44,9 % de couvert végétal à L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève, il n’est pas normal que nous soyons incapables d’entretenir le troisième arrondissement le plus vaste sur l’île en superficie.»  

Ce dernier a a pris soin de mentionner qu’une péréquation verte a été promise par la ville-centre, mais qu’aucun chiffre n’avait encore été révélé. «Je ne pourrai rien vous annoncer immédiatement et je sais qu’il n’existe aucune certitude en politique.»

Le maire a conclu son intervention en mentionnant qu’il aurait des nouvelles à donner, bonnes ou mauvaises, au courant du mois d’octobre. «Nous saurons si on peut se faire aider immédiatement pour 2022 et également pour 2023, 2024, et par la suite en 2025 avec une nouvelle réforme. Mais une chose est certaine, aucune personne ne savait dans quel mauvais état on se situait. Et là, c’est clair pour tout le monde. On s’est retroussé les manches et on va s’en sortir en prenant les bonnes décisions.»

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de l’Ouest-de-l’île.

 [

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.