Les hirondelles dans l’Est de Montréal

Les hirondelles dans l’Est de Montréal
Photo: Photo: Denis ClavetLes populations d'hirondelles augmentent au parc de la Promenade Bellerive, contrairement à la situation de ces espèces partout ailleurs.

Le Comité ZIP Jacques-Cartier propose une activité sur l’état des populations d’hirondelles dans l’Est. Inspiré par des bénévoles passionnés qui proviennent de Mercier, l’organisme souhaiterait installer davantage de nichoirs sur son territoire.

«On va parler des différents projets qu’on a faits avec plusieurs espèces d’hirondelles dans l’Est de Montréal», explique Ariane Marchand, chargée de projet au Comité de la zone d’intervention prioritaire (ZIP) Jacques-Cartier.

L’organisme a notamment installé des nichoirs au parc du Fort-de-Pointe-aux-Trembles, ainsi qu’un mur pour les hirondelles de rivage sur un terrain appartenant au Port de Montréal.

«Cet automne, on va installer des nichoirs à hirondelles noires», annonce Mme Marchand. Un appel aux bénévoles sera fait, pour aider à l’entretien de ces futures installations.

La conférence aura lieu au Centre Roussin, jeudi prochain.

Espèces menacées

Les hirondelles sont des espèces insectivores, une catégorie d’oiseaux dont les populations sont en baisse, selon l’organisme Québec Oiseaux.

Un site internet et une application mobile, mis à jour par des observateurs passionnés, permettent de suivre l’évolution des oiseaux. «C’est un programme où les ornithologues de partout sur la planète, quand ils font une excursion, remplissent un formulaire», explique le directeur général de Québec Oiseaux, Jean-Sébastien Guénette.

« Plusieurs utilisent l’image du serin dans une mine de charbon; si on voit que tous les oiseaux disparaissent présentement, on est en train de déséquilibrer les écosystèmes et c’est sûr qu’éventuellement ça va nous affecter aussi.»

— Jean-Sébastien Guénette, Québec Oiseaux

Promenade Bellerive

La Société d’animation de la promenade Bellerive (SAPB), en collaboration avec des citoyens impliqués envers la protection des hirondelles, ont de leur côté installé des dizaines de nichoirs dans les dernières années.

Conséquemment, la situation des hirondelles se démarque positivement à la Promenade Bellerive, contrairement au déclin observé partout au Québec. La masse d’hirondelles des rivages de Tétreaultville augmente, comme peut le constater un de ses protecteurs, Denis Clavet.

«Le contexte s’y prête, notamment l’environnement avec les îles de Boucherville en face. Il n’y a pas de condo, pas de bâtisse. Il y a un cours d’eau, et à Montréal, il n’y a pas de pesticide.»

— Denis Clavet

Ce sont quelques éléments qui créent un contexte favorable, car selon M. Clavet, «ce n’est pas tous les oiseaux qui répondent à une offre de nichoirs».

C’est pour poursuivre l’initiative des passionnés des hirondelles, qui ont obtenu d’excellents résultats à la Promenade Bellerive, que la ZIP souhaite reproduire l’initiative sur son territoire.

La conférence a lieu le 22 août de 19h à 22h au Centre Roussin, local 169.

Pour plus d’infos

zipjc.org

514 527-9262

Articles similaires