Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est

Jeux du Québec: des joueuses de l’Est ravivent l’équipe de volleyball de Bourassa

Des jeunes joueuses de 15 à 17 ans représenteront Bourassa aux Jeux du Québec. Photo: Coralie Hodgson / Métro

Après dix ans d’absence, une équipe de volleyball représentera la région de Bourassa lors de la Finale des Jeux du Québec à Laval. Des jeunes joueuses de Pointe-aux-Trembles et Montréal-Nord souhaitent donner le meilleur d’elles-mêmes sur le terrain pour ce grand retour où elles souhaitent se dépasser, mais avant tout, avoir du plaisir.

Douze joueuses de 15 à 17 ans – dont onze de Pointe-aux-Trembles – disputeront environ une dizaine de parties du 27 au 29 juillet.

«C’est comme les Olympiques pour les ados. On a fait un match amical hier; c’est un niveau que les filles n’ont jamais vu», s’enthousiasme David Branco, entraîneur adjoint pour l’équipe de Bourassa et entraîneur à l’école secondaire Daniel-Johnson, lors d’une pratique à l’école secondaire de la Pointe-aux-Trembles, le 21 juillet.

À quelques jours des Jeux, Lily-Rose Héroux explique qu’elle et ses coéquipières ont dû relever le défi de se préparer très rapidement, ayant seulement quelques semaines d’entraînement avant la compétition.

«On a une nouvelle [configuration] de jeu. Ç’a été tough à apprendre au début, mais finalement, c’est rentré, et je suis vraiment fière.»

Heureusement, plusieurs joueuses se connaissaient déjà, souligne la capitaine Frédérik Riel, qui, comme plusieurs de ses coéquipières, joue pour l’équipe civile les Wonders, basée à Montréal-Est, et à l’école secondaire Daniel-Johnson.

Mais elle et les autres membres de l’équipe semblent peu se préoccuper du classement qu’elles auront à Laval; elles mentionnent plutôt la chance qu’elles ont de participer aux Jeux du Québec, le désir de s’amuser, de jouer en équipe, ou, comme dit Victoria Martel, de «[s’]impressionner [elle]-même».

Une première en 10 ans

La dernière année où Bourassa a eu une équipe de volleyball aux Jeux du Québec était en 2012, à Shawinigan, selon Volleyball Québec.

Comme «le volleyball dans Bourassa s’était éteint» au cours des 10 dernières années, plusieurs jeunes du secteur auraient pris l’habitude de jouer pour la région de Montréal, ou de ne pas jouer du tout lors des Jeux du Québec, déplore Pascal Legendre, entraîneur-chef de l’équipe de Bourassa et entraîneur des Wonders.

Celui qui s’est « battu pour avoir [ses] Jeux» cette année espère d’ailleurs que ce retour du volleyball dans Bourassa perdure dans les années à venir – et prenne même de l’ampleur.

Chose certaine, l’engouement pour le sport est présent dans le secteur, disent les entraîneurs. En témoignent entre autres l’engouement croissant des garçons pour le sport, et le fait que les places dans le nouveau parcours en volleyball à l’école Daniel-Johnson soient déjà toutes réservées pour septembre prochain, note M. Branco.

«Là, c’est un peu comme l’an un, une graine qui va germer pour les années futures.»

Selon lui, le barème de réussite de cette année est combien de joueuses voudront prendre part à nouveau aux Jeux du Québec l’an prochain.

Bourassa

La région de Bourassa englobe les secteurs d’Anjou, de Montréal-Est, de Montréal-Nord et de Saint-Léonard. Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles fait partie de la région de Montréal.

Or, selon le découpage de l’île de Montréal par Sports Québec, les athlètes dont l’adresse de résidence se trouve dans le code postal «H1B», qui chevauche à la fois Montréal-Est et la partie ouest Pointe-aux-Trembles, sont admissibles pour représenter la région de Bourassa aux Jeux du Québec. «Plusieurs athlètes de la cohorte féminine de cette année y résident», explique par courriel Annabelle Dufour, directrice des communications pour Volleyball Québec.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Pointe-aux-trembles & Montréal-Est.

Articles récents du même sujet