Montréal
18:43 4 août 2020 | mise à jour le: 10 août 2020 à 14:12 temps de lecture: 4 minutes

Pistes cyclables dans Rosemont: des résidents convaincus, des commerçants inquiets

Pistes cyclables dans Rosemont: des résidents convaincus, des commerçants inquiets
Photo: Zoé Magalhaès / Journal de RosemontL’aménagement du REV sur la rue de Bellechasse a occasionné la perte de 800 stationnements.

Alors que l’arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie se réjouit de voir une majorité de résidents favorables à ses aménagements cyclables, la SDC de la Petite-Italie réclame un moratoire sur la piste cyclable prévue sur la rue Saint-Zotique.

Un sondage commandé par l’arrondissement à la firme de sondage Léger, révèle que 65% des résidents «sont d’accord avec la création de nouvelles voies cyclables protégées sur Saint-Zotique et Bellechasse».

«Nous sommes très satisfaits de voir que les citoyens sont favorables à ces projets. Ça nous permet de nous assurer que ces aménagements auront un résultat positif pour la population», a déclaré le maire de Rosemont-La Petite-Patrie, François W. Croteau.

De nouvelles habitudes de déplacement semblent aussi se dessiner depuis le début de la pandémie. Délaissant les transports en commun, 21 % des résidents se sont ainsi tournés vers le vélo pour leurs déplacements vers leur lieu de travail ou d’études.

Sondage contre sondage

Le leader adjoint de l’opposition, Francesco Miele, n’est toutefois pas convaincu par ces résultats. Il dénonce pour sa part un «sondage éclair» qui ne ferait pas état de la réalité.

«Seulement 700 personnes ont été interrogées. Il aurait fallu mener un sondage plus précis auprès des résidents qui seront vraiment affectés par ces aménagements», explique M. Miele.

Déplorant que les commerçants n’aient pas été interrogés, le leader adjoint d’Ensemble Montréal pointe vers un autre sondage mené cette fois-ci par la SDC de la Petite-Italie.

Selon une lettre envoyée à M. Croteau par la présidente de la SDC Dorina Tucci, un sondage mené «auprès des commerçants directement touchés par le réaménagement de la rue Saint-Zotique» révèlerait que 70 % d’entre eux seraient en faveur du statu quo.

Cependant, alors que la piste cyclable sécurisée s’étendra sur près de 5 km, le sondage ne concerne que les commerçants situés entre le boulevard Saint-Laurent et la rue Drolet. Parmi les 32 commerçants interrogés, seulement la moitié ont d’ailleurs répondu d’après les informations fournies par la SDC.

Un quartier «enclavé»?

La piste cyclable et le passage à sens unique sur la rue Saint-Zotique font toutefois craindre à la SDC de la Petite-Italie un «enclavement» du quartier. Considérant que les informations fournies par l’arrondissement au sujet de ces aménagements sont encore trop floues, la SDC réclame un moratoire de six mois sur ce projet.

«On veut prendre le temps de trouver une solution durable qui soit la meilleure pour nos commerçants dont la clientèle vient en majorité de l’extérieur du quartier. On sait que d’autres projets s’en viennent dans le quartier et on manque vraiment de visibilité», souligne Marco Miserendino, administrateur de la SDC.

M. Croteau espère pour sa part que les résultats du sondage Léger pourront rassurer les commerçants qui ont un rôle important à jouer dans la vie des quartiers selon lui. L’arrondissement a d’ailleurs récemment révisé son projet sur Saint-Zotique pour éviter toute perte de stationnement et permettre aux commerçants d’installer leurs terrasses, souligne le maire.

«Ces voies cyclables traversent l’arrondissement d’est en ouest. Le but est justement de permettre aux résidents de se rendre plus facilement dans les commerces locaux en toute sécurité», ajoute-t-il ainsi.

Le sondage mené par la firme Léger révèle d’ailleurs que ces aménagements inciteraient 54% des Rosepatriens à utiliser davantage la marche ou le vélo pour se rendre dans les commerces de proximité.

Articles similaires