Hochelaga-Maisonneuve
18:48 2 décembre 2020 | mise à jour le: 2 décembre 2020 à 18:48 temps de lecture: 3 minutes

Les urgences de Maisonneuve-Rosemont et Santa Cabrini saturées

Les urgences de Maisonneuve-Rosemont et Santa Cabrini saturées
Photo: Josie Desmarais/MétroL'hôpital Maisonneuve-Rosemont

Sous tension depuis déjà plusieurs mois, les services d’urgence de l’Hôpital Maisonneuve Rosemont (HMR) et de l’hôpital Santa Cabrini ont atteint des taux d’occupation bien au-delà de leur capacité.

En août et en septembre, le CIUSSS de l’est-de-l’Île-Montréal qui gère ces deux hôpitaux avait publié deux avis afin d’inciter la population à éviter l’urgence de l’HMR. Malgré ces avis, la situation ne semble s’être améliorée depuis.

En effet, le taux d’occupation du service d’urgence de l’HMR était de 148% le 2 décembre, dépassant de beaucoup sa capacité d’accueil habituelle. Mais, ce problème touche également l’hôpital Santa Cabrini situé quelques rues plus au nord.

Disposant d’une capacité d’accueil plus restreinte que l’HMR, son service d’urgence a atteint à la même date un taux d’occupation de 153%.

Le CIUSSS de l’est-de-l’Île-Montréal explique cette situation par une affluence plus importante de personnes nécessitant d’être hospitalisées ou de rester plusieurs heures à l’urgence pour recevoir des soins.

Mais cette saturation s’explique également par une augmentation des cas de COVID-19.

«Tel que mentionné par les autorités de santé publique au cours des derniers jours, le nombre de personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 est en augmentation. Cette tendance est également constatée au sein de nos deux centres hospitaliers», souligne Catherine Dion, conseillère en communications et relations médias au CIUSSS.

L’HMR «mis à rude épreuve»

Depuis le mois de mars, l’urgence de l’HMR a aussi dû composer avec un manque criant de personnel à la suite de nombreuses démissions. Les infirmières sous pression ont souvent dû compenser ce manque en faisant des heures supplémentaires obligatoires.

«La capacité de l’HMR était déjà mise à rude épreuve avant la COVID-19, ajoute Mme Dion. Le contexte de la pandémie ajoute une pression supplémentaire sur nos hôpitaux notamment en raison d’espaces de surcapacité qui ne peuvent être utilisés et l’impossibilité de convertir certaines chambres simples en chambres doubles pour les clientèles les plus vulnérables.»

Elle rappelle également que «près du quart des lits» ont été fermés ces derniers mois et que les transferts des patients vers d’autres milieux de vie ont été ralentis, créant ainsi un engorgement.

Le CIUSSS invite la population à se rendre dans une clinique ou auprès d’un médecin de famille dans le cas de problèmes de santé non-urgents. Les personnes qui auraient des symptômes de la COVID-19 peuvent quant à eux appeler le 514 644-4545, du lundi au vendredi, de 8h à 18h pour recevoir de l’aide.

Articles similaires