Rosemont

Rue Masson: un projet de place publique pour l’automne 2022

Les Quais Masson à l’angle de la 2e avenue sont là pour rester. Photo: Archives/Métro Média

Les Quais Masson de la 2e avenue et la place de l’église Saint-Esprit-de-Rosemont vont devenir des placettes publiques permanentes dès l’automne 2022. Le projet est en phase de planification.

L’arrondissement prévoit d’aménager de nouvelles placettes publiques sur la rue Masson. L’une autour de l’église Saint-Esprit-de-Rosemont et l’autre à l’angle de la rue Masson et de la 2e avenue.

Des aménagements temporaires ont été installés à l’été 2019 et 2020 afin de tester la faisabilité et l’engouement de ce projet. La troisième phase de ce processus, celle de la construction permanente, devait commencer cet été, mais a dû être retardée à cause de la pandémie. Les aménagements permanents devraient être livrés à l’automne 2022.

«L’objectif du projet est de favoriser la convivialité de l’espace public de manière à valoriser l’ensemble des usages se trouvant de part et d’autre de la rue Masson. L’emprise publique n’est plus vue seulement comme une voie réservée à la circulation véhiculaire, mais aussi comme une place publique distincte » a indiqué Samuel Dion, chargée des communications à l’Arrondissement.

Ce projet de Quais Masson est conçu en partenariat avec la Société de développement commercial (SDC) Masson et la paroisse Saint-Esprit-de-Rosemont. L’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie prévoit prochainement des rencontres d’information avec les commerçants et les citoyens.

Des placettes pour animer la vie de quartier

Selon la SDC de la Promenade Masson, l’objectif est d’allier piétons et automobilistes, ainsi la circulation ne devrait pas être fermée. Ces décisions sont toutefois en cours de réflexion. « Ça va être une restructuration du cœur du cœur de Rosemont, qui est la place de l’église. C’est mettre en valeur ce patrimoine par une belle place et offrir une expérience de qualité supérieure aux usagers de l’artère» estime Kheir Djaghri, directeur général de la SDC Rosemont.

Certains commerçants riverains voient ce projet d’un bon œil. «Pour des magasins de divertissement comme moi, c’est bon les endroits où le monde relax. Les gens relax prennent plus de temps pour acheter dans des magasins comme le mien. J’ai crié au génie pour ce projet» s’enthousiasme Claude Roy de la librairie Limasson, située en face de l’église.

Articles récents du même sujet