Rosemont–La Petite-Patrie

Il est maintenant possible de faire du snowboard au cœur de Montréal

Vans, la Fondation Dillon Ojo Ligne de vie et le Parc olympique de Montréal ont procédé à l'inauguration d'un nouveau parc de rails Dillon Ojo, situé sur le site du Parc olympique, aux abords du sentier Morgan, au pied de la Tour de Montréal. Photo: Josie Desmarais/Métro

Le parc de rails Dillon Ojo, situé au Parc olympique de Montréal, est désormais prêt à accueillir les planchistes de tous âges. Mis sur pied par Vans, la Fondation Dillon Ojo Ligne de vie et le Parc olympique, l’endroit propose gratuitement un circuit composé d’obstacles et d’un saut. Il rend honneur à la mémoire de l’athlète de snowboard Dillon Ojo, décédé tragiquement à l’âge de 22 ans en 2018.

«Je suis bouleversée. C’est quelque chose dont on parlait, mais je ne pensais jamais que ça allait être inauguré cette année. C’est un hommage magnifique, c’est vraiment ce que faisait Dillon chaque hiver», a déclaré la mère de Dillon, Élaine Charles, au sujet de l’inauguration du parc. «Nous souhaitons que tout le monde puisse découvrir et pratiquer ce sport magnifique que notre fils aimait tant, a-t-elle ajouté. Nous savons qu’il aurait souhaité transmettre sa passion au plus grand nombre de gens possible, alors nous nous sommes donné cette mission en son honneur.»

Vans était l’un des commanditaires de Dillon au cours de sa carrière. Lorsque celui-ci est décédé, la compagnie a soutenu la Fondation Dillon Ojo Ligne de vie, en organisant des collectes de fonds. «Dillon a été un athlète Vans pour une grande partie de sa carrière. On l’a accompagné dans l’évolution de sa carrière. Il avait un lien très serré avec les autres membres de notre équipe de snow», a déclaré le directeur du marketing chez Vans Canada, Alex Auchu. Ce dernier précise que c’est le premier projet du genre auquel participe Vans. La compagnie aimerait toutefois en réaliser d’autres et peut-être exporter le concept à l’extérieur du Canada.

Un lieu de glisse historique

Le conseiller en relations publiques du Parc olympique Cédric Essiminy souligne que le parc de rails Dillon Ojo se trouve sur l’ancienne côte Morgan, «l’endroit même où se rassemblait la jeunesse montréalaise il y a près de cent ans, sur la côte Morgan, pour pratiquer des sports de glisse». Il précise que la mise sur pied du projet a pris environ deux semaines. «[L’installation] s’inscrit dans la volonté du Parc de continuer d’être un lieu de rassemblement pour l’activité physique été comme hiver», ajoute-t-il.

L’athlète professionnel Phil Jacques est satisfait du parcours, qui comporte selon lui tout ce qu’il faut pour avoir du plaisir. Le parc pourra ainsi permettre aux athlètes et aux amateurs de s’exercer gratuitement tout au long de l’hiver. Pour Phil Jacques, l’installation est représentative de l’intention de la Fondation Dillon Ojo de rendre le snowboard et le skateboard accessibles à tous. «C’est très intéressant pour tout le monde d’avoir le parc accessible gratuitement. Il a vraiment tout ce qu’il faut pour avoir du fun. Il a des bosses pour débutants, des sections plus avancées, un saut. Tu touches à tout», conclut-il.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Rosemont.

Articles récents du même sujet