Saint-Laurent

Prix de l’harmonie interculturelle : soutenir les immigrants

Prix de l’harmonie interculturelle : soutenir les immigrants
Photo: Gracieuseté – Arrondissement Saint-Laurent

Après trente ans dans le milieu communautaire de Saint-Laurent, Chantal Dubignon s’est vu remettre le Prix de l’harmonie interculturelle pour son implication auprès des nouveaux arrivants en tant qu’intervenante.

Mme Dubignon travaille au Centre d’accueil et de référence sociale et économique pour les immigrants (CARI) à titre de chef d’équipe et coordonnatrice du département familles et rapprochement.

Originaire des Seychelles, un archipel dans l’océan Indien, la récipiendaire est devenue une référence pour les dossiers d’immigration.

«L’ensemble de sa carrière et une grande part de sa vie personnelle ont été consacrées à valoriser l’importance de la diversité et du vivre ensemble dans la communauté laurentienne», a souligné le maire de l’arrondissement, Alan DeSousa, par voie de communiqué.

Le CARI, qui célèbre ses 30 ans cette année, a pour mission d’accompagner les personnes immigrantes dans les différentes étapes de leur intégration dans la province, soit sur le plan social, linguistique et professionnel.

Le prix est décerné depuis une dizaine d’années par le Comité des organismes sociaux de Saint-Laurent (COSSL). L’an dernier, les honneurs étaient revenus à Pierre Wilson, l’ex-directeur du Musée des maîtres et artisans du Québec qui a pris sa retraite en 2018, après 15 ans à la tête de l’institution.

Le Prix de l’harmonie interculturelle est remis dans le cadre du lancement de la Semaine d’actions contre le racisme qui pour thème en 2019 «Mieux connaître le passé pour aller de l’avant».