Saint-Laurent

Communauto FLEX s’installe à Saint-Laurent

Communauto FLEX s’installe à Saint-Laurent
Photo: Nouvelles Saint-Laurent News – Laurent LavoieSaint-Laurent est associé à Communauto depuis 2005 par l'entremise de son service de location avec réservation.

L’attente est finalement terminée. Le service d’autopartage en libre-service Communauto FLEX, auparavant connu sous le nom Auto-mobile, a été lancé à Saint-Laurent.

Environ deux ans après le début des pourparlers, l’arrondissement avait demandé en octobre à la Ville de Montréal une modification de son règlement sur le stationnement des véhicules en libre-service. Cela autorisait les permis de stationnement universels dans les secteurs visés par le service.

Dès cet été, les citoyens auront donc accès à des véhicules hybrides ou électriques en tout temps. Ils seront dans deux zones de stationnement sur rue réservé aux résidents (SRRR) regroupant plus de 560 places, en prenant en référence un véhicule de taille moyenne.

La première zone se trouve dans le Vieux Saint-Laurent, entre les boulevards Marcel-Laurin et Côte-Vertu ainsi que l’avenue Sainte-Croix et la rue Saint-Louis.

Le boulevard de la Côte-Vertu, l’avenue Sainte-Croix, puis les rues Tassé et Muir délimitent la deuxième zone à la gare Montpellier.

Questionnés sur l’accessibilité aux stationnements pour les résidents du quartier lors du conseil municipal du mois de juin, les élus ont tenu à se faire rassurants, soulignant qu’une analyse sera réalisée pour assurer un accommodement avec les résidents.

Complément
«Il s’agit là de solutions de rechange à l’auto solo tout comme les vélos BIXI récemment déployés à Saint-Laurent», affirme le maire de Saint-Laurent, Alan DeSousa.

À l’ère où le transport en commun est encouragé, l’accessibilité à un service d’autopartage permet à plusieurs de faciliter leur déplacement après avoir pris le métro ou l’autobus, explique le vice-président au développement stratégique chez Communauto, Marco Viviani.

«La complémentarité est aussi faite pour ces gens qui décident de ne pas avoir d’auto parce qu’ils peuvent compter sur l’autopartage pour certains déplacements, ajoute M. Viviani. Ils sont de plus grands utilisateurs du transport en commun ou du vélo [par exemple].»

Saint-Laurent est le onzième arrondissement montréalais à se procurer le service FLEX. C’est 125 nouvelles autos qui seront ajoutées par l’entreprise sur l’ensemble du territoire desservi.

Communauto a vu le jour en 1994 à Québec, faisant de lui le plus ancien service d’autopartage en Amérique du Nord.