Saint-Laurent
10:20 24 janvier 2020 | mise à jour le: 24 janvier 2020 à 10:20 temps de lecture: 2 minutes

10 000$ de l’école Gardenview pour les animaux d’Australie

10 000$ de l’école Gardenview pour les animaux d’Australie
Photo: Nouvelles Saint-Laurent News – Laurent LavoieIl était espéré d’atteindre les 5 000$, objectif qui a été doublé.

Les élèves et les familles de l’école primaire Gardenview à Saint-Laurent se sont ralliés pour amasser de l’argent et aider les animaux touchés par les feux qui ravagent l’Australie depuis maintenant plusieurs mois. 

Les efforts déployés par l’enseignante en maternelle Johanne Boudreault, avec la direction de l’école, ont permis de verser 10 200$ à WIRES, une organisation australienne venant en aide aux animaux sauvages. 

L’initiative de Mme Boudreault a pris forme après avoir vu sur Instagram une vidéo d’un koala prisonnier des flammes dans une forêt se faire secourir. 

«Ça m’a tellement touché, ça m’a tellement brisé le cœur, j’en ai pleuré», raconte-t-elle. Après avoir fait un premier dont, Mme Boudreault considérait que ce n’était pas assez, elle voulait en faire plus. 

Aux couleurs australiennes

Une journée toute particulière a donc été organisée pour recueillir des dons et où les élèves pouvaient venir en portant des vêtements aux couleurs du drapeau de l’Australie ou de son équipe olympique. 

Afin de créer de l’engouement pour la collecte de fonds, plusieurs ont mis la main à la pâte pour publier des vidéos portant sur les feux en Australie. Des affiches et des discours ont aussi été préparés pour l’occasion. 

«De voir comment les élèves étaient passionnés, c’était extraordinaire», dit Mme Boudreault, dont la classe a, à elle seule, amassé 1 700$. 

L’enseignante considère important de sensibiliser les jeunes à la protection des animaux. 

Lorsque des bêtes sont trouvées dans la cour de l’école, l’enseignante et ses élèves s’en occupent. Jusqu’à maintenant, la classe compte trois geckos, trois perruches et deux requins iridescents.

«Les élèves partagent les tâches avec moi pour en prendre soin», dit Mme Boudreault.

L’enseignante espère que l’initiative aura un effet d’entraînement sur d’autres écoles.

Articles similaires