Saint-Laurent
10:18 8 décembre 2020 | mise à jour le: 8 décembre 2020 à 10:18 temps de lecture: 3 minutes

Stationnement et télétravail: casse-tête dans les rues de Saint-Laurent

Stationnement et télétravail: casse-tête dans les rues de Saint-Laurent
Photo: Métro Média/Laurent LavoieLes intempéries de l’hiver risquent de complexifier la vie des citoyens qui chercheront du stationnement.

Pandémie oblige, des citoyens de l’arrondissement Saint-Laurent doivent travailler de la maison, limitant ainsi leurs déplacements en voiture. Les interdictions de stationnement causent des maux de tête aux propriétaires de véhicules.

À la suite d’un appel à témoignages auprès d’internautes laurentiens habitant aux quatre coins du territoire, les témoignages ont afflué.

Sami, résidant du quartier Bois-Franc, cherche la solution la plus efficace pour se rendre travailler au centre-ville. «Que ce soit avec ou sans le confinement, c’est un enjeu de taille… même [les places de stationnement] autour du métro Côté-Vertu ou Du Collège sont une grande problématique pour une ville qui prône le transport en commun», nous a-t-il écrit.

Maé habite non loin de la mairie de Saint-Laurent, et ses options semblent limitées. «Je dois souvent me stationner à deux rues de chez moi. Comme si j’étais au centre-ville. Pourtant les rues sont presque vides, mais les interdictions de stationner ne le permettent pas», déplore-t-elle.

Le télétravail semble visiblement compliquer la vie des résidants. Il y a «plus de risque d’oubli de changer l’auto de côté tous les jours. Mais surtout, pas de place pour tous nécessairement [s’il n’y a] pas de garage», indique une autre internaute.

L’arrondissement Saint-Laurent confirme avoir reçu plusieurs appels à ce sujet.

Mesures

La Ville de Montréal dit être consciente de la nouvelle réalité de la population. Alors qu’une première tempête s’est abattue sur l’île dans les derniers jours, l’administration Plante réitère que «qu’une attention particulière serait portée à la question du stationnement pendant les périodes de déneigement», fait savoir par courriel la relationniste Marilyne Laroche Corbeil.

Plus de 7 600 places de stationnement gratuites seront disponibles durant les opérations de chargement, soit 2 000 de plus qu’en 2019.  Les affiches d’interdiction, elles, seront «retirées rapidement une fois le chargement complété», assure Mme Laroche.

Plusieurs mesures ont également été annoncées dans le but de faciliter les déplacements de citoyens au centre-ville. Tous les espaces de stationnement tarifés sur rue sont gratuits chaque week-end, du 14 novembre au 31 décembre, partout dans la ville et aussi à compter de 18h en semaine dans Ville-Marie, du 23 novembre au 31 décembre.

4 280

La Ville de Montréal a retiré 4280 places de stationnement depuis deux ans. Les deux tiers de ces pertes sont attribuables aux projets de pistes cyclables.

Ils ont dit…

  • «Dans les alentours de Bourgoin et Côte-Vertu, le non droit de stationnement de chaque côté de la rue est alterné tous les jours. Lundi, mercredi et vendredi d’un côté et mardi et jeudi de l’autre côté. C’est horrible.» -Anne
  • «Je suis près du métro Du Collège. Ça va sauf le jeudi. Plusieurs rues sont no parking en tout temps d’un côté et le jeudi c’est no parking le matin de l’autre côté alors tout le monde se ramasse sur Saint-Germain.» -Hélène
  • «Il me semble que les journées alternantes de stationnement pourraient être revues. Difficile de stationner en journée ces temps-ci» -Gad

Articles similaires