Saint-Laurent
21:45 14 janvier 2021 | mise à jour le: 14 janvier 2021 à 21:45 temps de lecture: 3 minutes

Retour de la Brigade neige du Carrefour jeunesse emploi de Saint-Laurent

Retour de la Brigade neige du Carrefour jeunesse emploi de Saint-Laurent
Photo: 123RFPour la Brigade neige, des formations en santé et sécurité au travail, pour pelleter adéquatement et ainsi qu’en service à la clientèle sont offertes.

Pour déneiger l’entrée des personnes âgées de 80 ans et plus ou en perte d’autonomie, la Brigade neige du Carrefour jeunesse emploi (CJE) de Saint-Laurent est de retour pour une deuxième année consécutive.

Le nombre de bénéficiaires a d’ailleurs grandi par rapport à l’année passée. Ce seront 25 citoyens qui recevront de l’aide, soit 7 de plus.

Les 15 déneigeurs proviennent des classes d’accueil de l’école secondaire Saint-Laurent. Ils sont essentiellement âgés de 16 et 29 ans et tous arrivés au pays récemment. Certains sont des réfugiés.

«Ça permet à nos jeunes issus de l’immigration de se faire des racines dans leur communauté laurentienne, d’une part, et aux personnes âgées de garder un contact avec les jeunes de leur communauté», explique le directeur général du CJE Saint-Laurent, Marc Grignon.

La Brigade neige cherche à donner un «sens d’utilité» à ces Laurentiens. «Souvent, quand t’arrives dans un pays, tu restes un peu chez toi et ça se limite pas mal à ça. Il y a une gêne, il y a la langue, explique Mme Grignon. Ça va leur permettre d’échanger [entre eux] et avec les personnes âgées.»

Le projet est également basé sur le concept de «voisins solidaires», qui vise à créer dès un jeune âge un lien de solidarité dans une communauté.

Dans un souci d’efficacité, les clients et les participants ont été jumelés selon leur quartier respectif pour que le service soit rendu le rapidement possible.

«Pour réussir une intégration économique, il faut d’abord réussir une intégration communautaire.» -Marc Grignon, directeur général du CJE Saint-Laurent

Résultats

Le succès de la première édition de la Brigade a convaincu CJE Saint-Laurent de renouveler l’initiative.

«On a fait un sondage auprès des 18 bénéficiaires, et 100% nous ont dit qu’ils [recommanderaient]», soutient Marc Grignon. Une majorité reprendra le service pour le prochain hiver.

Le financement de la brigade approche les 16 000$, provenant en majorité de l’arrondissement. Ces fonds permettent d’offrir le matériel qu’il faut aux volontaires.

Les personnes âgées qui bénéficieront du déneigement ont été ciblées par le CLSC local et le service de popote roulante du Centre d’action bénévole et communautaire de Saint-Laurent. Toutes les places ont déjà été comblées.

«Souvent, ils viennent d’arriver au Canada, ça fait quelques semaines ou mois, dont ils ne sont équipés pour affronter l’hiver québécois. Là-dedans, on leur fournit l’équipement comme des gants, des tuques, etc., pour qu’ils puissent faire ça de façon sécuritaire, qu’ils n’aient pas d’engelures», explique le directeur général de CJE Saint-Laurent.

Des formations en santé et sécurité au travail, pour pelleter adéquatement et ainsi qu’en service à la clientèle sont également offertes.

Articles similaires