Soutenez

De nouveaux terrains pour le club de pickleball

Les lignes de pickleball ont été peinturées en rouge au parc Philippe-Laheurte
Photo: Olivier Boivin/Métro

Le club de pickleball de Saint-Laurent tiendra ses activités de cet été au parc Philippe-Laheurte plutôt qu’au parc Cousineau. Sa saison estivale qui débutera le mois prochain.

Il profitera ainsi des quatre nouveaux terrains de tennis qui ont été installés l’an dernier. Des lignes rouges ont été peinturées pour délimiter 16 terrains de pickleball.

Selon le président du club, Henrik Amirian, ces nouvelles installations seront bénéfiques tant sur le plan sportif que sur le plan promotionnel.

«Je crois que de jouer dans ce grand parc aidera à faire connaître notre sport, explique-t-il. Il y a plus de chances que les gens nous voient, se demandent ce qu’on fait et ainsi apprennent ce que c’est que le pickleball.»

Ce sport, qui est de plus en plus populaire au Québec depuis 2008, est un mélange de tennis, par ses mouvements, de badminton, par les dimensions du terrain, et de tennis de table, par la surface rigide de sa raquette.

Son terrain plus petit et son style de jeu basé davantage sur les réflexes que sur la course en font un sport plus accessible que le tennis et particulièrement populaire chez les personnes de 50 ans et plus.

Le nombre de membres au club de Saint-Laurent augmente d’année en année et se chiffre aujourd’hui à environ 150 joueurs. Une session gratuite d’initiation est offerte aux personnes désirant essayer le sport. Il suffit d’envoyer un courriel au club pour s’y inscrire.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de Saint-Laurent.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.