Saint-Léonard
13:27 28 février 2020 | mise à jour le: 28 février 2020 à 13:28 temps de lecture: 2 minutes

Un festival de théâtre pour les communautés noires

Un festival de théâtre pour les communautés noires
Photo: Félix Lacerte-GauthierNerlande Gaetan, directrice du festival, en compagnie de Ralph Civil, qui mettra en scène la pièce de théatre Sélune pour tous les noms de la terre.

Dans un épilogue au Mois de l’histoire des Noirs qui se termine, la Compagnie de théâtre créole, basé à Saint-Léonard, présentera un deuxième Festival Théâtre communauté des Noirs, pendant la semaine de relâche.

« Cette année, on veut faire un clin d’œil aux femmes, et les mettre à l’honneur », souligne d’entrée Nerlande Gaetan, la directrice générale du festival. Celle-ci avait également organisé un autre événement dédié à la langue créole au cours de l’automne.

Cette volonté se manifeste notamment par le choix de l’invitée d’honneur, l’auteure et humoriste guadeloupéenne Laurence Joseph, qui sera de passage à Montréal pour présenter sa pièce Surtout ne change pas. « Elle nous parle d’acceptation de soi, de la question, qu’on se pose souvent, de devoir changer ou non », résume Mme Gaétan.

Toutes les activités se dérouleront en Français. Celles-ci commenceront le 29 février, et se termineront le 8 mars, par un concert de la chanteuse haïtienne Tamara Suffren.

« On veut désacraliser les sorties au théâtre et faire en sorte que les gens puissent y aller, en offrant aussi des pièces gratuites, et les toucher grâce à l’art, explique Mme Gaétan. L’objectif est de faire en sorte que les gens de toutes les communautés confondus puissent voir le talent des artistes noirs. »

Pour de futures éditions du festival, elle espère d’ailleurs pouvoir intégrer d’autres langues parlées par différentes communautés noires à travers le monde.

La programmation sera affichée sur la page Facebook de l’événement.

Articles similaires