Saint-Léonard
13:02 24 décembre 2020 | mise à jour le: 24 décembre 2020 à 13:04 temps de lecture: 3 minutes

2021 dans l’œil du maire Michel Bissonnet

2021 dans l’œil du maire Michel Bissonnet
Photo: Félix Lacerte-GauthierLe maire de l’arrondissement de Saint-Léonard, Michel Bissonnet.

L’année 2020 aura été marquée par la pandémie. L’année 2021 pourrait se dérouler sous le signe du renouveau, selon le maire de l’arrondissement de Saint-Léonard, Michel Bissonnet.

D’emblée, le maire Bissonnet se réjouit. Au moment de l’entrevue, le gouvernement du Québec vient tout juste d’annoncer que le projet de REM de l’Est traversera Saint-Léonard.

«C’est une grande annonce et ça envoie un signal très fort», s’enthousiasme-t-il. Le projet, qui s’arrime au prolongement de la ligne bleue et s’ajoute au développement du SRB Pie-IX, devrait pouvoir changer à terme le visage de Saint-Léonard.

«Ce sont de grandes décisions très importantes, coûteuses également, mais au profit du monde de l’Est qui les attend depuis longtemps. Ça peut apporter des changements et une revitalisation dans notre parc industriel», estime-t-il.

La rue Jean-Talon, qui accueillera une station intermodale au coin de Lacordaire, en bénéficierait particulièrement. L’artère commerciale devrait subir une refonte majeure dans le cadre de l’arrivée de ces projets de transport en commun.

«On poursuit toujours le Programme particulier d’urbanisme pour le corridor de la ligne bleue. Il nous reste des consultations à faire, qui devraient avoir lieu en début de 2021, pour que le PPU soit actualisé et adopté par le conseil», explique M. Bissonnet.

«Les grands projets pour l’année prochaine, c’est de continuer nos opérations, d’administrer la ville à son maximum, et de donner des services de proximité à la population.» Le maire Michel Bissonnet

Régler les inondations

À Saint-Léonard, les deux dernières années ont également été marquées par la problématique des inondations et refoulement d’égouts. Un dossier qui pourrait se rapprocher tranquillement d’un dénouement au cours de la prochaine année.

La ville de Montréal avait mandaté la firme CIMA+ pour qu’elle réalise une étude du réseau de drainage du bassin Langelier.

«On a poussé pour qu’il y ait cette étude, souligne M. Bissonnet. Parallèlement, on a analysé des pistes de solutions complémentaires qui permettront d’atténuer les problèmes de refoulement dans les entrées charretières, et on est en discussion avec le Service de l’eau.»

Il explique que les conclusions de la firme devraient être dévoilées au cours de l’hiver, et que l’arrondissement et le Service de l’eau pourront ensuite décider de la marche à suivre.

Au cours des dernières semaines, l’arrondissement de Saint-Léonard a été particulièrement touché par la crise de la COVID. Pour l’année à venir, le maire Bissonnet croit néanmoins que le nouveau vaccin permettra un éventuel retour à la normale.

«Plus on va vacciner, plus vite on reviendra [à la normale]. C’est important de le faire. Je vais donner l’exemple et le prendre avec plaisir quand ça sera mon tour», déclare-t-il.

Année électorale

La fin de l’année sera aussi le moment des élections municipales. M. Bissonnet explique qu’il n’est pas encore décidé quant à savoir s’il se représentera pour un autre mandat.

«Ma décision, je vais la prendre en temps et lieu. Je suis dans une formation politique, et j’attends de voir qui sera notre chef. Ça va m’orienter et je vais prendre ma décision rapidement à ce moment.»

Articles similaires