Saint-Léonard
16:16 23 décembre 2020 | mise à jour le: 23 décembre 2020 à 16:21 temps de lecture: 17 minutes

Retour sur 2020 dans Saint-Léonard

Retour sur 2020 dans Saint-Léonard
Photo: Félix Lacerte-Gauthier

Profondément chamboulée par la pandémie de COVID-19 et ses effets, 2020 aura aussi été une année de découvertes, de projets et de solidarité. Voici quelques nouvelles ayant marqué l’actualité à Saint-Léonard.

Janvier

Tony Calabretta retrouve «sa famille» théâtrale

En janvier, Tony Calabretta a été en vedette pendant onze soirs au Centre Leonardo Da Vinci pour présenter sa dernière création, The Glam Mother. C’était un retour aux sources pour l’artiste d’origine italienne, qui revenait dans l’arrondissement après avoir consacré les dernières années à la télévision. Il s’est basé sur des événements de sa vie personnelle pour écrire la pièce.

La CSEM cherche une solution pour ses écoles sous-utilisées

La CSEM lançait en janvier une consultation pour trouver une solution pour repenser l’aménagement de ses écoles. Cela, alors que la plupart de celles-ci sont à moitié vides. Néanmoins, la démarche a ravivé les craintes des parents, après le transfert en 2019 de deux écoles anglophones dans Saint-Léonard à la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île. Le futur de ces écoles, General Vanier et de John Paul I, était notamment remis en question. Celles-ci conservaient leur conseil d’administration, mais n’ont plus de bâtiment.

Danny Maciocia: des Cougars jusqu’aux Alouettes

Un ancien des Cougars de Saint-Léonard, Danny Maciocia a été embauché par les Alouettes de Montréal au poste de directeur général. Il expliquer vouloir se donner un dernier défi; celui de gagner un championnat dans sa ville natale. Il occupait auparavant le poste d’entraîneur en chef des Carabins de l’Université de Montréal, où il a mené l’équipe à trois participations à la coupe Vanier, dont une victoire en 2014. Il avait également remporté deux coupes Grey lors de son passage avec les Eskimos d’Edmonton dans la LCF.

Février

L’Impact virtuel de Mehdi Benghalem

Un résident de Saint-Léonard, Mehdi Benghalem, a signé un contrat avec l’Impact de Montréal pour devenir le seul joueur de l’organisation en compétition de sport électronique. Extension de la MLS (Major League Soccer) dans l’univers numérique lancé en 2018, la eMLS comporte actuellement 25 joueurs. Ces derniers s’affrontent en utilisant la dernière version du jeu FIFA de EA Sports.

Consultation sur les locaux vacants

En février, l’arrondissement tenait une consultation sur la problématique des locaux vacants. Sur la rue Jean-Talon, plus de 10% des espaces commerciaux sont inoccupés, une situation inquiétant les commerçants de l’artère. Des propriétaires d’immeubles ont également profité des consultations publiques pour faire entendre leurs revendications, notamment sur les règlements qui encadrent l’octroi des permis d’occupation.

Sécurité près des écoles: quand papa ou maman conduit dangereusement

Dans le cadre d’un projet scolaire, des élèves de deux écoles primaires avaient observé les agissements de parents qui venaient conduire leurs enfants à l’école le matin. En moins d’une heure, ils avaient constaté près de 200 infractions et comportements dangereux. Les intervenants impliqués dans le projet ont fait part de leurs observations en février.

Mars

Une élection partielle reportée à Saint-Léonard

En mars, la partielle de Saint-Léonard retenait l’attention. Celle-ci, qui devait avoir lieu le 15 mars, avait pour but d’élire une nouvelle personne au poste de conseiller de ville pour le district Est. Deux candidates étaient alors sur la ligne de départ: Angela Gentile d’Ensemble Montréal et Arij-Abrar El Korbi de Projet Montréal – Équipe Valérie Plante. Deux jours avant le scrutin, le président d’élection de la Ville de Montréal, Me Yves Saindon a cependant décidé de l’annuler en raison des craintes entourant la propagation d’un nouveau virus.

Olympiades des métiers: de l’apprentissage à la compétition

Deux étudiantes du Centre de formation professionnelle Antoine-de-St-Exupéry s’étaient qualifiées en mars pour participer aux Olympiades québécoises des métiers et des technologies, après avoir remporté la finale régionale. Emmanuelle Boulais-Pretty, en coiffure, et Catherine Pitre, en esthétique. Comme bien d’autres compétitions toutefois, la finale provinciale, qui devait se dérouler en mai, a dû être annulée. La même situation s’est reproduite pour la finale canadienne.

COVID-19 et confinement

Mars signale aussi l’arrivée au Québec d’un nouveau coronavirus, le SRAS-CoV-2, et de la situation de pandémie. Au cours du mois, de nombreux secteurs d’activités ont dû être fermés, le gouvernement incitant tous ses citoyens à rester à la maison. C’était le début du confinement, qui aura marqué le restant de l’année.

Avril

Joe Cacchione: réconforter avec une dose d’humour

En avril, afin d’apporter une dose de joie auprès des personnes confinées à la maison, l’humoriste Joe Cacchione proposait, chaque samedi, un spectacle en direct sur les réseaux sociaux. D’une durée d’une vingtaine de minutes chacun, il travaillait avec ses fils à leur élaboration. «On vit une période critique, où le stress est palpable. C’est un moment qu’on peut partager ensemble virtuellement pour rire et oublier ce qu’on vit», expliquait-il.

Venir en aide aux aînés de l’arrondissement

Plusieurs groupes s’organisaient pour venir en aide aux aînés de Saint-Léonard affectés par les mesures de confinement adoptées pour freiner la propagation du coronavirus. Ceux-ci étaient particulièrement vulnérables, en raison de leur isolement et du fait qu’ils n’aient pas tous accès à la technologie. Intervenante de milieu, Frédérique Gauthier s’inquiétait notamment des dommages que cela pourrait créer, notamment pour leur santé mentale.

Des restaurateurs tentent de survivre au confinement

Le gouvernement avait annoncé la fermeture de tous les commerces, sauf les services essentiels. Les restaurants pouvaient continuer d’opérer, à condition toutefois que leur salle à manger reste fermée. Plusieurs restaurateurs de Saint-Léonard tentaient de s’adapter tant bien que mal à cette nouvelle réalité.

Mai

Retour en classe

En mai, après que leurs activités aient été mises sur pause, les écoles ont recommencé leurs activités. Sous le couvert de l’anonymat, de nombreuses enseignantes s’inquiétaient de la façon dont se déroulerait la réouverture. Le gouvernement avait finalement annoncé que les écoles resteraient fermées et que l’enseignement se ferait à distance. Un jeune enseignant de Saint-Léonard récupérait du matériel informatique pour venir en aide aux élèves défavorisés de son école.

Réouverture des commerces

Au cours du mois, le gouvernement a amorcé un déconfinement progressif de la société, permettant aux commerces de rouvrir. Pour la Société de développement économique de la rue Jean-Talon et les commerçants de Saint-Léonard, cela a été un soulagement. Néanmoins le retour à une certaine normalité a été difficile, une certaine adaptation ayant été nécessaire.

Des repas congelés pour aider les aînés confinés

Malgré le retour progressif à une vie un peu plus normale, beaucoup d’aînés, qui étaient plus vulnérables, poursuivaient leur confinement. Pour les épauler, le Centre des aînés du réseau d’entraide de Saint-Léonard a mis en place à leur égard un système de distribution de plats congelés. Les repas, livrés à domicile, étaient fournis par une compagnie fournissant auparavant les transporteurs aériens.

Juin

Coudre des masques pour la communauté

Après avoir reçu une subvention pour les aider, les couturières de l’entreprise d’économie sociale Mains Utiles ont été mobilisés pour produire des milliers de masques réutilisables pour la communauté de Saint-Léonard. Un défi d’autant plus grand que la directrice de l’organisme n’était alors pas certaine d’avoir suffisamment de membres dans son équipe pour y arriver. Néanmoins, à la fin de l’été, elles avaient rempli leur objectif.

L’obligation du port du masque débute à l’Intermarché Lagoria

Décision qui était à ce moment complètement inusité, la chaîne d’épiceries Intermarché Lagoria décide d’imposer le port du masque à ses clients. Une première qui ne faisait cependant pas l’unanimité, alors que la plupart des commerces se contentaient de demander un lavage des mains. La chaîne expliquait à ce moment avoir agi pour protéger ses employés. Le gouvernement a finalement imposé leur port au milieu du mois de juillet.

Visite d’une classe «express» pour futurs préposés aux bénéficiaires

Pour répondre à la situation critique dans les CHSLD et à la pénurie de préposés aux bénéficiaires, le gouvernement avait mis sur pied une formation accélérée. À Saint-Léonard, le Centre de formation professionnelle Antoine-de-Saint-Exupéry était l’un des endroits qui proposent le programme express. Celui-ci avait reçu plus de 2000 demandes d’inscription, un engouement inattendu.

Juillet

Démission surprise de la présidente de la CSEM

La présidente a présidente de la Commission scolaire English-Montréal (CSEM), Angela Mancini, a causé la surprise au début du mois de juillet, en annonçant sa démission via une publication sur sa page Facebook. La dernière année de son mandat avait été marquée par de nombreuses controverses. Un rapport du ministère de l’Éducation faisait notamment état de nombreuses dysfonctions. La CSEM avait même été mise sous tutelle par le gouvernement. Après les élections scolaires de septembre, c’est Joe Ortana, alors vice-président, qui a pris sa place.

CoviD’art: exposer l’art en extérieur

Les lieux de culture restant toujours fermée, trois artistes ont décidé d’offrir une option au public dans Saint-Léonard. En collaboration avec le Centre Leonardo Da Vinci, Kim Pov Eap, Nikol Bouchard et Iwonka Balcerowska proposaient une exposition d’arts en extérieur, à travers laquelle le public était invité à se déplacer pour observer les différentes œuvres. Une initiative qui concordait avec l’arrivée du beau temps et de la chaleur.

Un jeune basketteur remarquable

Joueur de basketball au talent indéniable, Ricardo Jeanty a été recruté pour évoluer au sein du Canada Topflight Academy, un programme d’élite en Ontario qui pourrait le propulser vers de plus haut niveau. Il avait passé les deux dernières années à jouer pour les Avatars, un club mis en place à Saint-Léonard pour permettre à des jeunes de continuer leur cheminement même s’ils ne peuvent jouer au sein d’une équipe scolaire.

Août

Le nouveau parc-nature de Saint-Léonard complété

En août, le parc-nature de Saint-Léonard, officiellement nommé le parc Ermanno La Riccia, a finalement été complété, après plusieurs années de développement. Construit à la frontière entre Saint-Léonard et Montréal-Nord, sous les lignes à haute tension d’Hydro-Québec, il a pour objectif d’offrir un espace vert au cœur d’un projet domiciliaire et de permettre aux résidents de profiter d’une milieu de vie naturel où ils côtoieraient diverses espèces animales et végétales.

Le ministre Bonnardel s’inquiète pour la ligne bleue

En août, le ministre Bonnardel se disait inquiet pour la ligne bleue. En raison du rejet du projet de loi 61 et d’un processus d’expropriation plus compliqué que prévu, il estimait que le prolongement du métro, prévu depuis longtemps, risquait d’être une fois de plus remis aux calendes grecques. Toutefois, en septembre, la STM a débuté les premiers travaux préparatoires préalables à la venue de la ligne bleue.

Une rentrée sous le signe de la COVID

Après des mois de confinement et de classes virtuelles, suivis des vacances d’été, le Centre de services scolaire de la Pointe-de-l’Île (CSSPI, anciennement CSPI) accueillait de nouveau les élèves au sein de ses écoles. Une situation suscitant des craintes tant chez les parents que chez les enseignants, alors que le concept de bulle-classe soulevait de nombreuses interrogations. D’autres préoccupations concernaient le fait que plusieurs enseignants avaient testé positif à la veille de la rentrée.

Septembre

L’opposition réclame une élection partielle dans Saint-Léonard

En septembre, l’opposition municipale du parti Ensemble Montréal réclamait la tenue de l’élection partielle dans Saint-Léonard, alors que le poste de conseiller de ville était vacant depuis près d’un an. L’arrondissement de Saint-Léonard avait également adopté une motion en ce sens lors de son conseil. Cela, dans un contexte où la ministre des Affaires municipales avait autorisé la reprise des partielles à l’échelle de la province. À Montréal, des élections scolaires ont également eu lieu.

Corso Jean-Talon: un fiasco selon les commerçants

Inauguré l’année précédente, le corso de la rue Jean-Talon Est avait finalement été démantelé. Pour les commerçants, il s’agissait d’un échec prévisible pour l’imposante structure de bois laquelle avait pour but de dynamiser l’artère, en attendant un réaménagement plus complet de la rue dans le cadre du prolongement du métro. Depuis son installation sur la rue, le corso avait fait l’objet de nombreuses plaintes, en raison de l’espace qu’il accaparait.

Des travaux jusqu’en 2023 sur Pie-IX

Pour finaliser l’aménagement du Service rapide par bus (SRB), la STM prévoit davantage d’entraves, qui seront nécessaires jusqu’en 2023. L’intersection entre le boulevard Pie-IX et la rue Jean-Talon fera l’objet de travaux plus imposants, alors qu’elle se situe au carrefour des projets de SRB et de prolongement de la ligne bleue. Les deux artères devront être fermées complètement à partir du printemps 2021.

Octobre

Dossier des inondations

En octobre, l’arrondissement préparait un changement dans ses règlements de zonage afin d’interdire l’aménagement des garages au sous-sol des nouvelles constructions résidentielles. Cela, en raison du risque d’inondations qu’ils posent. Au mois précédent, plusieurs citoyens avaient déposé une demande de recours collectif contre l’arrondissement de Saint-Léonard après avoir été inondés à de nombreuses reprises, afin que le problème soit réglé définitivement. En avril, la Ville avait également commandé la réalisation d’une étude du réseau de drainage du bassin Langelier pour comprendre les causes de la problématique.

Des retards à prévoir pour la coop Viau-Robert

Devant initialement être prête pour l’automne, l’inauguration de la coopérative de logement Viau-Robert a finalement dû être repoussée. En raison de la crise de la COVID, la construction de l’immeuble est plus longue que prévu. En décembre, un second report a été annoncé. Les futurs résidents de l’immeuble devraient pouvoir y aménager vers le mois de février.

Prolongement du confinement: difficile pour les commerçants

Après une réouverture des commerces et de plusieurs activités de loisirs pendant la période estivale, le gouvernement a procédé à un reconfinement partiel de la société. Montréal est placée en zone rouge, une situation qui devait initialement être temporaire, mais qui a été prolongée à plusieurs reprises. Pour les commerçants de Saint-Léonard, la situation est critique.

Novembre

Agrandissement Santa Cabrini: une nouvelle étape

Le projet d’agrandissement de l’hôpital Santa Cabrini est passé à une nouvelle étape après que le gouvernement ait débloqué près de 6 M$ pour l’élaboration d’un dossier d’affaires. Annoncé en 2018, le projet a pour but de construire une annexe de deux étages à l’hôpital, qui comprendra en particulier un nouveau bloc opératoire.

Une longue implication politique

L’arrondissement soulignait en novembre la longue implication politique de deux de ses conseillers. Dominic Perri s’était présenté pour une première fois à une élection en juin 1980 pour un rôle de commissaire à la défunte Commission scolaire Jérôme-Le Royer. Deux ans plus tard, il faisait le saut vers la politique municipale. De son côté, Mario Battista célébrait ses 30 ans de politique, alors qu’il avait été élu pour la première fois en novembre 1990, comme conseiller pour ce qui était alors la Ville de Saint-Léonard.

Une église évangélique défie les règles sanitaires à Montréal

Le pasteur d’une église évangélique située près de Pie-IX enjoignait ses fidèles à défier les normes gouvernementales. À l’intérieur, des assemblées composées de nombreuses personnes ne respectant pas les mesures sanitaires assistaient aux prêches. Après plusieurs plaintes, l’arrondissement de Saint-Michel, sur le territoire duquel était située l’église, avait finalement indiqué que l’église devrait fermer, soutenant qu’elle enfreignait des règlements de zonage.

Décembre

COVID-19: flambée des cas à Saint-Léonard

En décembre, Saint-Léonard est devenu l’un des arrondissements les plus touchés par la COVID à Montréal, alors qu’une importante hausse des cas y est observée. Aucun foyer d’éclosion particulier n’a été détecté. C’est plutôt la transmission communautaire, liée à un certain relâchement face aux mesures sanitaires, qui serait la cause de cette hausse fulgurante des cas positifs.

Une collecte de jouets sur Jean-Talon malgré la pandémie

Depuis maintenant 11 ans, David Colasurdo organise chaque année une collecte de jouets sur la rue Jean-Talon. Malgré la pandémie, il a, une fois de plus, poursuivi la tradition cette année «On aide depuis 11 ans, mais maintenant, c’est l’année où ça devient encore plus nécessaire», soulignait-il.

Connaisseur Ticaso: le retour d’un «vétéran»

Vétéran de la scène hip-hop montréalaise, le rappeur Connaisseur Ticaso, qui a grandi à Saint-Léonard, effectuait en décembre son retour, près d’une décennie après avoir quitté le milieu musical. Pour illustrer la pochette de son nouvel album, il a d’ailleurs choisi de prendre une photo de l’intersection des boulevards Viau et Robert.

Le REM desservira Saint-Léonard

Le 15 décembre, le gouvernement du Québec a fait l’annonce du prolongement du Réseau express métropolitain (REM) dans l’Est et le Nord-Est de Montréal.

L’investissement majeur de 10 G$ permettra l’ajout de 23 stations réparties sur deux branches. La voie souterraine vers le nord – avec, entres autres, une station prévue en face du Centre Leonardo Da Vinci – permettra de se déplacer de la gare Centrale jusqu’au Cégep Marie-Victorin en 25 minutes.

Une voie aérienne partant du centre-ville permettra de se rendre à Pointe-aux-Trembles en une demi-heure. La construction de ce projet de transport structurant commencerait en 2022 et s’acheverait en 2029. Le projet du REM de l’Est sera soumis à l’étude du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) dès 2021.

Articles similaires