Saint-Léonard

L’un des meilleurs panettones au monde confectionné à Saint-Léonard

Anthony Daniele, Marie-Ève Chaume et Éric Goeury sont les trois copropriétaires de Viva Panettone. Photo: Gracieuseté, Myriam Baril-Tessier..

En pleine pandémie, deux artisans ont décidé de s’associer pour créer un atelier hors du commun. Ainsi est né Viva Panettone, le premier établissement spécialisé dans la production artisanale de ce gâteau traditionnel italien au Canada. Quelques mois plus tard, l’une des créations de la petite entreprise basée à Saint-Léonard s’est retrouvée parmi le club très fermé des 24 meilleures panettones au monde.

C’est un pari audacieux qu’ont pris Anthony Daniele et Éric Goeury. Alors que la pandémie sévissait au Québec, les deux boulangers ont décidé de mettre leur passion en commun à l’automne 2021.

«On s’est tous les deux rendu compte qu’on avait la même idée de créer une entreprise qui produirait des panettones à longueur d’année, selon les saisons, avec des produits de première qualité», explique Éric Goeury.

Les artisans se sont unis par la suite avec deux autres associés, et ont commencé à vendre leur produit peu avant les Fêtes. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce dernier a fait fureur.

«On a envoyé des panettones à travers tout le Canada. Je pense qu’on a dû en produire environ 20 000 pour Noël», partage Anthony Daniele.

(Crédit Photo: Gracieuseté/Myriam Baril-Tessier)

Des ingrédients de qualité

Si les panettones d’Éric et Anthony connaissent un fort succès, ces derniers expliquent que c’est avant tout grâce à la qualité des produits qui les composent.

«C’est très important pour nous. Nous allons chercher des produits à la source, que nous sélectionnons méticuleusement. Nous avons par exemple de la vanille de Tahiti et de Guadeloupe ou du miel de Rimouski. Nous fabriquons également nos propres fruits confits biologiques sur place», explique M. Goeury.

Les morceaux de fruits biologiques qui se retrouvent dans les panettones de Viva sont confits sur place pour en assurer la meilleure qualité possible. (Crédit Photo: David Flotat/Métro Média)

«En tant qu’artisan, on n’a pas le choix de prendre des bons ingrédients, renchérit M. Daniele. Pour moi, ça ne passe pas juste par effectuer le travail de ses mains. Avant tout, l’artisan se doit de bien sélectionner ses matières pour faire de bons produits.»

Peu importe si on fait 10 000 ou 20 000 panettones, nous resterons avant tout des artisans et nous respecterons le procédé traditionnel de fabrication.

Éric Goeury, cofondateur et copropriétaire de Viva Panettone

Les deux artisans respectent également à la lettre un procédé de fabrication très précis.

«On pétrit d’abord la pâte avant d’y rajouter les ingrédients, de la faire gonfler puis de la cuire en respectant des conditions bien particulières. Le processus traditionnel prend trois jours, pas un de plus ou de moins», précise Éric Goeury.

Grâce au procédé de fabrication traditionnel, les panettones de Viva peuvent se conserver jusqu’à 90 jours à température ambiante. (Crédit Photo: David Flotat/Métro Média)

D’artisans à ambassadeurs

La qualité exceptionnelle des panettones d’Éric et Anthony leur a valu plusieurs récompenses depuis la création de leur jeune entreprise.

Nommé ambassadeur culinaire de l’érable du Québec par les Producteurs et productrices acéricoles du Québec (PPAQ) depuis la création du panettone à l’érable, Éric Goeury a ainsi le rôle de faire valoir l’érable du Québec, et de le faire rayonner à l’international.

Grâce entre autres à la création du panettone Bec Sucré de Viva, Éric Goeury a été nommé l’année dernière ambassadeur culinaire de l’érable du Québec. (Crédit Photo: Gracieuseté/Myriam Baril-Tessier)

Le panettone traditionnel de Viva, Le Signature, a également été sélectionné en 2021 pour représenter le Canada à la Coupe du Monde du panettone. Il fait ainsi partie des 24 meilleurs panettones au monde.

«J’ai pu me rendre en Suisse pour la finale qui a eu lieu dans le courant du mois de novembre dernier. C’était une expérience très enrichissante et ça m’a permis de voir ce qu’il se faisait dans d’autres pays», se remémore Anthony Daniele.

Alors que l’Italie a raflé la première place de la compétition, Éric Goeury estime être satisfait que Viva ait pu prendre part à cet événement prestigieux.

«Ça nous a aussi permis de voir que nous n’avions rien à rougir de la qualité de notre produit. Ça nous encourage à continuer.»

En pleine conquête du marché québécois et canadien, l’entreprise et ses cofondateurs auront à cœur de continuer leur bout de chemin, toujours en respectant leur engagement envers la qualité de leurs créations.

«Ce qui fait vraiment plaisir, c’est le fait de recevoir des retours positifs de nombreuses personnes qui ont dégusté nos produits. On n’a pas vraiment de boutiques en tant que telles, mais elles prennent quand même le temps pour nous écrire et nous féliciter», conclut Anthony Daniele.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet