Saint-Léonard

Première des Chroniques de Saint-Léonard

Photo: Collaboration spéciale

Présentée en grande première au Théâtre Jean-Duceppe le 17 décembre, la pièce «Les chroniques de Saint-Léonard», a attiré des centaines de personnes. Jusqu’au 7 février, Pierre-François Legendre et Émilie Bibeau s’approprieront le texte de Steve Galluccio, inspiré de la réalité italo-montréalaise.

«Saint-Léonard, c’était comme une terre mythique pour les Italo-Montréalais», se souvient M. Galluccio, en replongeant dans ses souvenirs d’enfance. Même s’il n’a jamais habité Saint-Léonard, l’auteur se rappelle comment l’ancienne municipalité lui paraissait immense. «Il y a là une façon de vivre qui n’existe pas ailleurs à Montréal, mentionne-t-il. C’est très inspirant.»

Aujourd’hui, les Italiens ne sont plus aussi nombreux dans l’arrondissement. D’ailleurs, dans la nouvelle pièce de Galluccio, c’est la décision d’un jeune couple de déménager à Beaconsfield qui chamboule un repas dominical et ouvre la porte à toutes sortes de révélations. Presque la totalité de la pièce se déroule autour de la table à dîner, où les discussions s’enflamment.

Reconnu pour l’écriture de Mambo Italiano qui abordait la thématique de l’homosexualité au début des années 2000, Steve Galluccio ne donne pas cette fois dans la critique sociale. Pierre-François Legendre, l’interprète de Robert, parle d’un portrait de famille réaliste. «Le texte est un mélange d’humour grinçant et bon enfant, avec plusieurs flèches acerbes», dit-il.

Répéter le succès
Le succès de la version originale anglaise des «Chroniques de Saint-Léonard», l’an dernier, au Centaur Theatre, permet aux artisans de l’adaptation française de croire à une grande réussite.

La billeterie de Duceppe n’a pu nous informer du nombre de billets vendus jusqu’à maintenant. Toutefois, on insiste sur le fait que plus de 20 000 billets s’étaient envolés en quelques semaines lors des représentations au Centaur Theatre et «qu’on souhaite en faire tout autant d’ici février.»

Les billets sont disponibles sur le site Internet de la billetterie de la Place des Arts, au http://www.duceppe.placedesarts.com.

Articles récents du même sujet