Sud-Ouest

PME MTL lance un sondage pour améliorer les déplacements sur Saint-Patrick

PME MTL lance un sondage pour améliorer les déplacements sur Saint-Patrick
Photo: Voix Pop – Frédéric Lacroix-Couture

En raison du manque de services en transport collectif, des entreprises de la rue Saint-Patrick ont de la difficulté à retenir et attirer des travailleurs. PME MTL Grand Sud-Ouest lance donc un vaste sondage pour améliorer la mobilité dans ce secteur.

Jusqu’à la fin mars, l’organisme veut interroger un maximum d’employés sur leurs habitudes de déplacements et les employeurs sur la façon dont ils accommodent leur personnel.

La mobilité est un véritable enjeu dans cette zone de 10 km qui borde le canal de Lachine dans le Sud-Ouest et dans LaSalle, mentionne le commissaire industriel à PME MTL Grand Sud-Ouest, Pablo Martinez. Elle représente un pôle de 3 500 entreprises et près de 34 000 employés.

«Ils ont de la difficulté à faire des déplacements qui soient simples. Ils doivent parfois jongler pour changer de lignes de bus. Il y a des endroits dans le secteur Cabot qui sont uniquement desservis par un bus aux heures de pointe», soutient-il.

M. Martinez indique que le manque de services empêche aussi des entreprises d’ouvrir des quarts de soirs puisque plusieurs personnes ne peuvent venir travailler, à moins d’utiliser la voiture ou les taxis, ce qui est plus coûteux.

«Ce n’est pas juste en usine, c’est aussi dans les bureaux», précise le commissaire. Il donne l’exemple de l’édifice Nordelec où plusieurs firmes, récemment installées, embauchent à un rythme effréné.

«Les employés qui viennent de la Rive-Sud doivent aller au métro Bonaventure, ensuite à la station Charlevoix et prendre un bus parce qu’il il n’y a pas de ligne directe entre le métro Bonaventure et le Nordelec. Certains employeurs ont perdu des employés à cause de ça», relate-t-il.

Questionnaire
Le sondage en ligne que mène actuellement PME MTL Grand Sud-Ouest, en concert avec les arrondissements de LaSalle et du Sud-Ouest, est réparti en trois volets.

Le premier vise les employeurs. Ceux-ci sont interrogés sur ce qu’ils offrent en termes de mobilité ou ce qu’ils ont mis en place pour favoriser le déplacement actif.

Le deuxième volet touche les employés. L’organisme souhaite savoir quels sont leurs moyens de transport et ce qui les freine à changer pour un mode de déplacements actif ou public. L’objectif est de sonder 2 000 employés.

La troisième phase est d’élaborer un rapport proposant des solutions pour chacun des secteurs. Le but est de réduire la proportion de déplacements en voiture solo au profit des modes de transport durable, mentionne l’organisme économique.

Source d’informations
Les résultats de la démarche seront dévoilés à l’automne. Sans faire pression sur la Société de transport de Montréal (STM), PME MTL Grand Sud-Ouest  souhaite que ces données soient du moins utilisées pour améliorer le transport en commun.

«C’est de pouvoir devenir une source d’informations pour la STM, de leur permettre d’avoir accès à des données fiables, à jour d’utilisation, et de la demande en transport. On n’est pas dans le lobbying, ce n’est pas du tout notre intention, évoque M. Martinez. La STM a ses propres capacités d’analyses.»

Les employeurs ou les employés qui veulent participer au sondage peuvent contacter Pablo Martinez à pmartinez@pmemtl.com.

Commentaires 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Carole Cyr

    Bonjour. J’ajouterais qu’il faut aussi penser à ceux qui se déplacent à pied ou à vélo. Un arrêt (stop) serait bienvenu au coin Shearer et St-Patrick. Lors des travaux (interminables) de l’été dernier, on a en a vu les bienfaits. Les travailleurs et les habitants du quartier sont de plus en plus nombreux et ce coin de plus en plus fréquenté et difficile à traverser de façon sécuritaire. Peut-être également penser à un stationnement étagé à l’architecture contemporaine/indistriel comme on voit dans le vieux port de Québec avec de permettre aux travailleurs du Nordelec de se garer à leur lieu de travail et ainsi aider les commerçants de la rue Centre à recevoir leurs clients – ça aiderait l’économie locale

  • Nicolas Turgeon

    Déneiger le trottoir plus qu’une fois/semaine serait également une bonne idée! C’est souvent une mer de slush et/ou de glace… Parfois ce n’est juste pas fait.