Sud-Ouest

Des imprimantes 3D de l’ÉTS mises à contribution

Paul-Ernest Grenier a conçu un écran facial
Paul-Ernest Grenier a conçu un écran facial. Photo: Gracieuseté - ÉTS

Un employé de l’École de technologie supérieure (ÉTS) met la main à la pâte pour répondre à la pénurie de matériel médical. Paul-Ernest Grenier a conçu un écran facial qu’il entend produire par centaine d’ici les prochaines semaines à l’aide d’imprimantes 3D.

Le technicien d’application technologique s’est basé sur les plans accrédités de Santé Canada. Ils sont fournis gratuitement par l’entreprise Panthera Dental, spécialisée dans les produits de médecine dentaire, afin d’accélérer la production d’équipement de protection contre la COVID-19.

«Je connais des médecins et des infirmières qui travaillent dans le réseau actuellement. J’avais envie de faire quelque chose pour eux», explique par voie de communiqué M. Grenier.

Comme ses premiers tests ont été concluants, il pense pouvoir produire de 500 à 600 exemplaires de sa visière en 20 jours, soit environ un écran à l’heure. Trois imprimantes 3D de l’école située dans Griffintown sont actuellement à l’œuvre 24h sur 24 pour répondre aux besoins de fabrication.

Les écrans protecteurs seront remis à Panthera Dental, établie à Québec. Chacune des visières sera inspectée, mesurée et désinfectée avant d’être distribuée aux hôpitaux.

Chaque visière coûte 69 cents à produire. La compagnie québécoise factura seulement les frais de manutention au gouvernement.

Articles récents du même sujet