Art de vivre
11:46 18 novembre 2020 | mise à jour le: 18 novembre 2020 à 11:47 temps de lecture: 3 minutes

Nouveau restaurant asiatique dans Pointe-Saint-Charles

Nouveau restaurant asiatique dans Pointe-Saint-Charles
Photo: Nicolas BrasseurLes propriétaires du restaurant La Canting, Ben Serapins et Helena Lin.

Malgré la pandémie et les mesures sanitaires mises en place par Québec, deux jeunes propriétaires ont démarré un nouveau restaurant asiatique dans Pointe-Saint-Charles.

Ouvert depuis le 6 novembre, La Canting propose seulement des plats pour emporter puisque la salle à manger est fermée comme c’est le cas dans les autres restaurants de Montréal et des villes en zone rouge.

Comme bien des entreprises, la COVID-19 a posé plusieurs problèmes à l’arrivée de ce nouveau projet dans le Sud-Ouest. Les propriétaires, la cheffe Helena Lin et Ben Serapins, âgés respectivement de 25 et 29 ans, ne se sont pas découragés pour autant.

«Le plan initial n’était pas d’ouvrir en pleine pandémie. Il y a eu beaucoup de délais que normalement lors de l’ouverture d’un restaurant», explique M. Serapins, un des copropriétaires.

«Il va toujours y avoir une raison de ne pas faire quelque chose. Il fallait trouver la bonne façon de préparer l’ouverture [du restaurant].» – Ben Serapins

Lorsque Québec permettra la réouverture des salles à manger, La Canting sera prête à accueillir ses clients dans son local fraîchement aménagé.

«On est prêt à s’adapter aux règles, à respecter les deux mètres, avoir du désinfectant un peu partout», affirme-t-il.

D’ailleurs, les propriétaires ont dû changer leur style de cuisine à quelques reprises en raison de la pandémie. Au départ, leur clientèle cible était les employés des bureaux. Comme le télétravail est devenu la norme, les propriétaires ont dû s’adapter à leur client.

Pour le moment, La Canting œuvre à quatre employés seulement puisque le format «pour emporter» demande moins de main-d’œuvre.

Menu

La Canting, qui signifie un restaurant ou une salle à manger en mandarin, propose une variété de plats asiatiques. Des bols à la soupe, aux nouilles ou à la courge en passant par des assiettes au poulet, au calmar à l’agneau ou des crêpes aux oignons verts, le client y trouve de tout.

Le nouveau restaurant offre également différents accompagnements comme du brocoli ou du chou de Bruxelles ainsi que des desserts, comme des beignets au Kaya.

Des vins et des bières artisanales ainsi que des repas végétariens sont également disponibles.

«L’idée est d’affiner et de rehausser la cuisine asiatique», explique Helena Lin qui est née à Taiwan et qui a grandi en Chine.

La Canting est située sur la rue Saint-Patrick tout près du canal Lachine et à une dizaine de minutes de la station de métro Charlevoix.

Articles similaires