Soutenez

La Petite-Bourgogne: berceau du jazz

Photo: Josie Desmarais / Métro

Si vous vous baladez dans les environs de la Petite-Bourgogne, peut-être entendrez-vous l’écho de la musique jazz des musiciens qui habitaient le quartier. Car aujourd’hui, cet endroit respire encore de son passé musical, qu’il continue d’honorer avec fierté.

La Petite-Bourgogne est depuis la fin du 19e siècle une terre d’accueil pour des communautés diverses, notamment pour la population noire anglophone. En 1907, la première église destinée à la communauté noire est créée, aujourd’hui nommée église Union United, vous pouvez y faire un tour sur la rue Delisle près du métro Lionel-Groulx. Vous pourrez alors en profiter pour admirer la murale ornant l’un de ses murs, qui représente l’ancien président sud-africain, Nelson Mandela, qui a visité le lieu en 1990.

Dans les années 1920, le quartier connait une nouvelle transformation, lorsque les États-Unis adoptent la loi sur la prohibition. La vie nocturne et le milieu du jazz sont fortement touchés, et de nombreux musiciens migrent vers Montréal, et notamment le Sud-Ouest, pour continuer à pratiquer leur art, au grand bonheur des amoureux du jazz de la métropole. Au fil des années, de grands noms tels qu’Oscar Peterson, Oliver Jones et Daisy Peterson Sweeney ont marqué la scène musicale de l’époque.

Un sentier piétonnier, débutant au métro Lionel-Groulx, permet de découvrir l’histoire et les lieux emblématiques du quartier. Ce dernier circule entre divers espaces verts, comme le parc des jazzmen ou le parc Vinet, et il permet de passer devant des pôles d’activités communautaires ou institutionnels.

Si vous avez aimé les parcs de la Petite-Bourgogne, vous adorerez surement ses ruelles vertes, à l’instar de la ruelle Blake, qui permettent aux habitants de profiter d’espaces de végétation dans le quartier. Sur les berges du canal Lachine, le parc Daisy Peterson Sweeney offre un espace de verdure au bord de l’eau. Durant l’été, il est possible de jouer aux échecs sur l’une des tables prévues à cet effet, grâce aux événements organisés par l’organisme Loisir Saint-Henri, qui installe des échiquiers disponibles à tous plusieurs fois par semaine.

Les amateurs de cultures pourront profiter des activités et expositions du Centre Culturel Georges Vanier. Depuis plus de dix ans, cet espace culturel propose des cours de musique, de danse et d’art visuel pour tous les âges.

Les maisons colorées de la rue Coursol

Les maisons de la rue Coursol n’ont clairement pas lésiné sur les palettes colorées. La rue, située entre l’avenue Atwater et le parc Oscar Peterson regorge de bâtisses jaunes, vertes, rouges et bleues. Les couleurs flamboyantes de ces maisons hors du commun n’ont de cesse de réjouir les yeux des habitants, que cela soit dans la blancheur de l’hiver ou la verdure estivale.  

Les murales de la Petite-Bourgogne

Les murales en hommage à des figures emblématiques du quartier ornent les quatre coins des rues de la Petite-Bourgogne. En déambulant dans le secteur, on peut admirer des œuvres dont les compositions n’auront de cesse de vous surprendre, sur Oscar Peterson, Oliver Jones, Nelson Mandela et Daisy Peterson Sweeney.

La murale hommage à Oscar Peterson dans la Petite-Bourgogne. / Josie Desmarais/Métro

Ce texte a été rédigé dans le cadre de la série Vivre Ici. Ce dossier estival produit par Métro Média présente des lieux d’intérêt situés aux quatre coins de la métropole. L’objectif: faire découvrir aux Montréalais et Montréalaises les endroits où il fait bon s’activer, se promener et se détendre.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de Sud-Ouest.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.