Verdun

Optimiser les ressources à Verdun

Optimiser les ressources à Verdun
Photo: Gracieuseté – Arrondissement de Verdun


Cinq organismes communautaires dont les services sont dédiés à l’enfance ont officialisé leur présence à la même adresse sur le 4400 boulevard LaSalle. Ensemble, ils s’afficheront sous le nom de Centre Enfance Famille (CEF) et disposeront d’un logo illustré par Jacques Goldstyn.

Le centre de pédiatrie sociale Les petits renards (CPSC), qui permet aux enfants issus d’un milieu vulnérable d’avoir accès à des soins médicaux et psychosociaux, a été le premier à investir le rez-de-chaussée de l’édifice municipal.

Il a été rejoint en juillet par la Table de concertation Famille (TCFV) qui se compose d’organismes qui se préoccupent du bien-être des enfants de moins de cinq ans et de leurs familles.

Les locaux seront aussi partagés par l’organisme JAME (autrefois J’apprends avec mon enfant), qui assure la réussite éducative des 0 à 12 ans. Chantier d’apprentissage optimal (CHAPOP) qui accompagne les jeunes dans leur réussite scolaire, socioprofessionnelle et leur épanouissement personnel, se greffe également au projet.

Au sous-sol, Pause Parents-Enfants, qui soutient la qualité de vie des familles et favorise le développement optimal des enfants, a obtenu une place pour entreposer du matériel de plein air et développer un futur centre de prêt pour les familles.

Logo
L’illustrateur Jacques Goldstyn s’est engagé avec JAME depuis ses débuts. C’est donc naturellement qu’il a été approché pour la création du logo qu’il imagine extrêmement épuré et reconnaissable de loin.

«Ça va être un beau défi et c’est le fun parce qu’il s’agit uniquement de trois lettres, CEF, souligne-t-il. Ça doit refléter la jeunesse, l’imagination, le défi et l’espoir. Comme tous ont rapport aux enfants ou à la famille, il faudrait qu’il y ait un dynamisme et que ce soit des personnages universels. En termes de couleurs, il faut que ce soit assez coloré pour que les enfants le remarquent.»

M. Goldstyn précise qu’il n’est pas graphiste. Sa suggestion devra donc ensuite être développée par un professionnel.

Échanger
Pour la directrice de JAME, Patricia Bossy, les bienfaits de cette synergie se font déjà ressentir. «On travaille surtout aux domiciles des enfants, donc avoir pignon sur rue avec des salles d’animation, ça nous permet aussi de recevoir les familles. D’ailleurs, ce sont Les petits renards et la Table de concertation Famille qui ont recommandé toutes les familles qui étaient dans les ateliers, par exemple, d’éveil musical», souligne-t-elle.

L’organisme agrandit d’autant plus ses services qu’il a reçu des subventions de l’arrondissement et du ministère de l’Éducation qui lui ont permis d’engager deux personnes, en plus de son équipe de six, pour desservir la communauté anglophone.

«On a jumelé une classe de troisième année de l’école Riverview avec celle de Notre-Dame-de-la-Paix, rapporte la directrice. Ils s’échangent présentement des lettres et on est en train de louer un autobus pour faire un party à la fin de l’année. Ça permet aux anglophones de travailler leur français, mais aussi de faire un rapprochement entre les communautés.»

Collaborer
De son côté, l’intervenante de CHAPOP, Mariana Baldé, évoque des activités organisées à plusieurs. «Par exemple, on prévoit en mai avec Les petits renards, l’activité « Quelle danse es-tu? ». Comme on est dans le même bâtiment, il y a beaucoup plus de solidarité entre organismes», soutient-elle.

En plus de l’aide aux devoirs qu’elle organise du lundi au mercredi, elle met sur pied des projets les jeudis comme «Miroir-miroir» qui travaille l’estime de soi chez les filles. Elle développe aussi des activités mensuelles et en mars, elle invite les familles à faire un parcours des valeurs pour aborder notamment le bonheur, le pardon, ou encore l’entraide.

La coordonnatrice de la TCFV, Rachel Pointel, évoque aussi l’accessibilité des différents espaces. «Le principe, c’est d’inviter les familles, sans inscription et gratuitement, dans certaines plages horaires. Elles viennent dans la salle de motricité où un intervenant aide les enfants à bouger, dans la salle de lecture où on assure l’animation et dans la salle de famille où il n’y a pas d’intervenant, les familles sont libres.»

Jusqu’au 5 mars, il s’agit des mardis et mercredis de 9h30 à 13h pour les cinq ans et moins, ainsi que les mardis de 15h à 17h pour les 4 – 8 ans.

Ressources
Le CPSC a aussi récolté 29 400$ lors de sa Guignolée, ce qui lui permettra de poursuivre ses efforts dans l’octroi de services auprès de 120 enfants de Verdun. Sa priorité reste de renforcer la proximité et le dépistage précoce de situations à risque, des facteurs de stress pour les enfants et de les prendre en charge le plus tôt possible.

Quant au matériel du sous-sol, il est mis à la disposition du Centre Pause Parents-Enfants (CPE) et des organismes verdunois dans le cadre du programme «Rendez-vous du plein air» qui veut inciter les familles à sortir avec les jeunes enfants. L’objectif est d’enrichir l’inventaire pour ensuite avoir un prêt beaucoup plus organisé et le rendre disponible aux familles de l’arrondissement.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *