Île-des-Sœurs
10:35 19 mai 2020 | mise à jour le: 20 mai 2020 à 10:35 temps de lecture: 3 minutes

Tour de 44 étages à la Pointe-Sud de L’Île-des-Sœurs

Tour de 44 étages à la Pointe-Sud de L’Île-des-Sœurs
Photo: Denis GermainLe projet de construction s’inscrit dans un milieu composé de maisons unifamiliales sur les rues André-Prévost et Serge-Garant.

L’horizon de la Pointe-Sud va changer avec une nouvelle phase de Symphonia. Un permis de construction pour deux tours résidentielles à L’Île-des-Sœurs a été accordé à contrecœur par le conseil d’arrondissement.

Une première tour de 13 étages comprendra 82 logements et la seconde aura 218 unités sur 44 étages. Le promoteur agit en toute légalité puisqu’il n’y a aucune restriction de hauteur dans la réglementation de zonage en vigueur.

De plus, il s’agit du dernier propriétaire à devoir finir ses projets dans le secteur, a expliqué le maire Jean-François Parenteau, il ne pouvait donc pas prendre une décision qui ciblait une personne en particulier.

«Quand on a [essayé de changer le règlement de zonage], on a reçu une mise en demeure de 130 M$. Il fallait qu’on soit responsable dans notre décision, dit-il. C’est le citoyen qui aurait eu à payer ça.»

Critiques

Lors du conseil d’arrondissement, de nombreux citoyens ont envoyé leurs commentaires pour manifester leur désaccord face à ce projet, qui ont trouvé écho.

«Tous les élus sont d’accord avec moi, je pense, notre vision de L’Île-des-Sœurs, ça n’aurait jamais été d’avoir des immeubles aussi hauts, indique le conseiller Sterling Downey. J’ai toujours un malaise avec cela, mais en même temps, on ne peut pas gaspiller des fonds publics au niveau des poursuites légales contre l’arrondissement.»

La conseillère du district Champlain-Île-des-Sœurs, Véronique Tremblay, va dans le même sens. «À titre d’élu et de résidente de L’Île-des-Sœurs, j’aimerais me faire le porte-voix des citoyens de l’île, parce que plusieurs m’ont fait savoir leurs désaccords face au projet, mentionne-t-elle. Bien que le promoteur du projet soit de plein droit et très collaboratif d’ailleurs […] ce projet met en lumière la désuétude de certains aspects de notre règlement d’urbanisme.»

Rapport OCPM

Or, l’arrondissement attendait le rapport de l’OCPM pour changer ce règlement. Le document a été rendu public la semaine dernière. Le projet de PPU propose l’ajout d’une nouvelle carte des limites de hauteurs et la modification de la densité permise.

Dans le rapport, il est inscrit qu’ «aux abords de l’autoroute, le Programme Particulier d’urbanisme (PPU) permet des bâtiments pouvant aller jusqu’à 63 mètres de hauteur, tandis qu’au sud, la hauteur maximale est de 57 mètres. La densité atteindra 110 logements par hectare, en accord avec le Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) et le Schéma d’aménagement et de développement (SAD)

Il est à noter que la hauteur est indiquée en mètre puisqu’un promoteur pourrait avoir moins d’étages plus hautes.

Ainsi, le nouveau règlement d’urbanisme comprendra une limite de hauteur maximale et pourra s’appliquer pour les futurs projets immobiliers à l’île, y compris ceux en développement à la Pointe-Nord.

Articles similaires