Île-des-Sœurs
16:38 10 août 2020 | mise à jour le: 10 août 2020 à 16:38 temps de lecture: 3 minutes

Popularité de la rue Wellington piétonne

Popularité de la rue Wellington piétonne
Photo: Katrine DesautelsDes piétons marchent au centre de la rue Wellington.

Un premier bilan des rues piétonnes mises en place sur le territoire montréalais montre une popularité de ces aménagements. À Verdun sur la rue Wellington, en moyenne 13 000 piétons y circulent par jour.

Le maximum journalier enregistré pour la période du 26 juin au 23 juillet était de 16 650 piétons aux axes des rues Wellington et Galt. L’avenue du Mont-Royal a aussi été populaire avec environ 15 000 piétons qui y circulaient lors de la première semaine de juillet.

«Ce ne sont là que quelques exemples qui démontrent l’adhésion des familles montréalaises aux Voies actives sécuritaires (VAS). C’est également par l’obtention de tels chiffres que nous pouvons nous ajuster en temps réel et nous assurer de profiter de tous les bénéfices de ces aménagements», a mentionné par voie de communiqué Marianne Giguère, conseillère associée à la mobilité active à la Ville de Montréal.

Toutefois, plusieurs plaintes ont été reçues par l’ombudsman notamment pour le réaménagement de la piste cyclable de l’avenue de Christophe-Colomb et les VAS des rues Rachel, Sherbrooke et Villeray.

Lors de la piétonnisation de la rue Wellington en juin, la majorité des commerçants étaient favorables à cette décision des élus. Néanmoins, pour certains, la situation s’est avérée plus difficile comme pour la copropriétaire du RONA Quincaillerie de la Promenade, Élizabateh Ifrah, qui mentionnait au IDS/Verdun à la fin du mois de mai, les besoins de sa clientèle pour le stationnement.

Ailleurs à Montréal, la piétonnisation de certains tronçons a engendré plus de trafic dans des secteurs résidentiels. C’est ce qui s’est produit sur l’avenue de Rome à Montréal-Nord où les automobilistes ont été obligés d’emprunter ce chemin pour joindre le boulevard Henri-Bourassa.

Satisfaction

De manière générale toutefois, les commerçants sont satisfaits des différents tronçons piétons. «J’adore la piétonnisation, fait savoir Catherine Audet, propriétaire de la boutique La Mistinguette sur la rue Wellington.  Il y a un bel achalandage et cette expérience s’est avérée profitable pour mon commerce.»

Elle souhaiterait d’ailleurs que le projet revienne l’an prochain. 

La propriétaire de la Fromagerie Copette et Cie à Verdun, Cristel Henssen, va dans le même sens. «Ça donne à la clientèle un sentiment de confiance et ça offre à la rue une ambiance plus agréable, festive et dynamique. Consommer sur une artère piétonne, c’est un petit changement de comportement parmi tous les autres qu’on a dû adopter pendant la pandémie. Les gens s’habituent à magasiner différemment et redécouvrent leurs commerces de quartier.»

L’arrondissement de Verdun n’exclut pas la possibilité de rendre la rue Wellington piétonne à nouveau l’été prochain. Le projet pilote de cette année permettra de réajuster le tir sur certains enjeux au besoin.

36%

On remarque une hausse moyenne de la circulation à vélo de 36% lorsqu’un aménagement cyclable existant a été transformé en VAS.

Articles similaires