Carrières

Travailler seul, ensemble

Travailler seul, ensemble
Photo: Collaboration spécialeL’espace La Gare a pignon sur rue au 5333 avenue Casgrain dans le Mile-End.

Pas de doute, les espaces de travail partagés connaissent une popularité dans le monde entier, et Montréal ne fait pas exception.

Le nombre de travailleurs autonomes semble proportionnel aux besoins grandissants d’espaces de travail communs vaste, et à un coût abordable. Alors que ces derniers travaillaient généralement à leur domicile, on constate aujourd’hui que plusieurs facteurs ne favorisent pas la concentration : la présence de colocataires, d’enfants, de conjoints, de voisins bruyants peut nuire à la productivité des pigistes. Sans compter que l’isolement et le manque d’interactions sociales pourraient avoir des effets négatifs à long terme.

Il n’y a pas si longtemps, et même encore aujourd’hui, le fameux bureau fermé était (consciemment ou non) lié à une certaine notion de pouvoir. La taille et la déco du bureau reflétaient souvent la position hiérarchique dans une entreprise. Mais comme les temps changent, on accorde aujourd’hui beaucoup moins d’importance à ces codes traditionnels. Les «start-up» ont plutôt envie de simplifier la logistique des espaces de travail, tout en favorisant l’ergonomie, la créativité et l’élargissement du réseau de contacts des employés. Elles apprécient donc de pouvoir côtoyer d’autres entreprises en pleine croissance comme elles.

Les chefs de file à Montréal sont sans contredit situés dans les quartiers Mile-End et le Plateau Mont-Royal pour ce qui est des nouveaux espaces. Mais Villeray et la Petite Patrie ne sont pas en reste : Espace Beaubien et La Gare en sont des exemples bien connus.

Certaines entreprises rivalisent d’originalité pour séduire une clientèle de plus en plus sollicitée et soucieuse d’une meilleure qualité de vie au travail. Un café/bistrot, une salle de gym, un espace avec consoles de jeux vidéo, et les animaux de compagnie peuvent venir au boulot! Fait intéressant, il existe quelques espaces exclusivement réservés aux femmes, comme Espace L dans Villeray et Lori Hub dans le Mile-End.

Si plusieurs ne voient que des avantages à travailler dans ces aires partagées, d’autres émettent quelques réserves. Selon David Dubé, fondateur de Kartel Musique, qui en est à sa deuxième expérience de coworking en cinq ans, «il est primordial que les propriétaires sélectionnent mieux les compagnies et les particuliers à qui ils louent. Après quelques années dans ce milieu, j’ai pu constater quelques lacunes : des gens qui dorment sur place en cachette parce qu’ils ne semblent pas avoir un autre endroit pour se loger, par exemple.»

Malgré quelques règles de base à respecter, la formule espaces de travail partagés permet d’économiser et de travailler dans un endroit moderne et sécuritaire, incluant l’accès à l’internet, l’électricité et le chauffage. Sans compter que le coût du loyer est déductible à 100%, ce qui n’est pas toujours le cas avec un bureau à domicile.

Et si le coworking était devenu le coolworking?

 

Quelques espaces dans Villeray :

  • La Gare
  • Le 402: Espace Coworking et bureau virtuel
  • Espace Beaubien

Quelques espaces dans le Plateau Mont-Royal :

  • Montreal cowork
  • Halte 24-7
  • Ecto coworking coopératif
  • Esplanade
  • Nexus Workspace

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Bob

    seul le 402 est dans Villeray. la Gare est dans le plateau (mile-end) et espace Beaubien, Rosepatrie