Mobilité

Volkswagen Jetta 2019: Pour plaire aux américains

Photo: Collaboration spéciale

Les Québécois ont une relation d’amour-haine avec la Jetta. Voiture chérie durant de nombreuses années, elle a connu des périodes de plénitude et des creux historiques.

La piètre qualité des modèles à la fin des années 1980 et au début des années 1990 en a découragé plus d’un, et le scandale de septembre 2015 et des moteurs diesel a fait perdre l’intérêt d’une autre génération d’acheteurs. Chez nos voisins américains, par ailleurs, la marque allemande a toujours éprouvé beaucoup de peine à se faire reconnaître. La décision a donc été prise de faire une voiture à l’image des Américains. Cela signifie qu’on troque le style typiquement européen qui avait l’heur de plaire chez nous contre une approche plus générique qui risque de plaire aux États-Unis.

Plus spacieuse
La Jetta 2019 est plus longue de 35mm et atteint une longueur totale de 4,7m, se rapprochant dangereusement d’une berline de classe intermédiaire. Elle est également plus large, plus haute et dans l’ensemble plus imposante. En la regardant, on voit des contours de Hyundai Sonata, de Ford Fusion ou de toute autre compacte de cette catégorie. Elle perd ainsi de sa personnalité européenne pour se fondre dans le décor. Volks offre l’ensemble R-Line à 1700$ pour un brin d’excentricité. Cela comprend des jantes propres à cette version, une suspension sport, une calandre noire lustrée, des pare-chocs arrière avec échappement double, des phares antibrouillard.

Trois versions
Le tout débute avec la version Comfortline, qui offre de série une caméra de recul, des sièges avant chauffants, un écran tactile de 6,5 po et Apple CarPlay ou Android Auto. L’écran tactile passe à 8 po dans la version Highline avec climatisation automatique et quelques aides à la conduite, comme la détection des angles morts et alertes de circulation arrière. À bord de la version Execline, Volks est allée voir Audi pour intégrer l’écran numérique modulable de 10,3 po devant le conducteur. Beats Audio s’associe à cette version pour offrir une chaîne audio de 400 watts, fabriquée pour la Jetta. Sous le capot, Volks fait aussi dans la simplicité. Il y a une seule mécanique au programme. Il s’agit d’une 4 cylindres turbo 1,4 litre de 147 chevaux qui offre 184 lb-pi de couple. Toutes les versions viennent avec boîte manuelle à six rapports ou automatique à huit vitesses.

Plaisante à conduire
Silence de roulement et plaisir de conduire sont toujours au rendez-vous. Dans la version Execline, vous aurez le choix entre différents modes de conduite: Eco, Normal, Sport et Custom. Dans tous les modes sauf Sport, la direction est un peu légère (comme l’aiment les Américains), ce qui confère un peu de flou à la direction. En mode Sport, le volant se raffermit, offrant une sensation et une rétroaction plus dynamiques.

Conclusion
Même si au premier coup d’œil cette nouvelle Jetta ne nous a pas excité, une séance d’essai sur la route nous a convaincu du sérieux de l’opération. Je trouve seulement triste que le Canada soit toujours à la traîne des États-Unis pour les voitures.

Forces

  • Silence de roulement
  • Qualité de fabrication
  • Excellente économie
    de carburant
  • Plus d’espace

Faiblesses

  • Style insipide
  • Direction un peu légère

Articles récents du même sujet