Techno

États-Unis: les internautes protégés

Les fournisseurs de services Internet du New
Jersey ne doivent pas fournir d’informations à propos de leurs
utilisateurs sans une citation à comparaître, a tranché hier la plus
haute cour de l’État, et ce, même lorsqu’un corps policier demande
l’identité d’un Internaute derrière une adresse IP.

La Cour
Suprême a donc maintenu une décision qui empêchait la police d’obtenir
l’identité d’une femme de Cape May County, accusée d’avoir changé en
2004 les mots de passe de son patron sur le site Web d’un fournisseur
en guise de représailles après une dispute.

À l’époque, la police avait obtenu l’identité de la femme par son
fournisseur Internet Comcast grâce à l’adresse IP laissée lors du
changement des mots de passe.

Selon Megan E. Gray, un avocat de Washington spécialisé dans les
affaires Internet, le jugement de la Cour Suprême du New Jersey «suit
la tendance». «Au niveau des États, il y a une tendance douce à
protéger l’information», a confirmé l’avocat à l’Associated Press.

«C’est toutefois exactement le contraire au niveau fédéral» a ajouté Megan E. Gray.

Selon Grayson Barber, l’avocat des groupes de protections American
Civil Liberties Union, Electronic Frontier Foundation et Electronic
Privacy Information Center, il s’agit de la première fois qu’un
jugement reconnaît un droit raisonnable à la vie privée pour les
usagers d’Internet.

Articles récents du même sujet