Soutenez

Censure de YouTube: l'Indonésie s'excuse

L’Indonésie s’est excusée vendredi d’avoir
bloqué pendant plusieurs jours l’accès à certains sites Internet comme
YouTube et MySpace, rapporte l’Agence France-Presse (AFP).


La
décision du gouvernement indonésien de censurer ces sites Internet est
survenue après la diffusion sur le Web du controversé film « Fitna »,
qui veut dire en arabe « division et discorde au sein de l’Islam ». Le
court-métrage, réalisé par le politicien néerlandais d’extrême-droite
Geert Wilders, montre notamment des images d’attentats terroristes et
d’exécutions auxquelles est juxtaposée la lecture de textes du Coran.

Étant composé de 85 % de musulmans, l’Indonésie a perçu le film
comme une provocation et a demandé à YouTube et d’autres sites Internet
de le censurer. Muhammad Nuh, le ministre des communications, a alors
déclaré qu’il fallait « anesthésier temporairement les sites Internet
concernés, le temps que le cancer soit retiré ».

Après qu’il eut reçu des milliers de plaintes d’internautes,
d’entrepreneurs et de la communauté internationale, le gouvernement
indonésien a finalement changé d’idée et autorisé que l’accès aux sites
Internet soit rétabli. « Je demande au public de nous pardonner, a
déclaré dans une conférence de presse qui s’est déroulée vendredi le
ministre des communications. Nous voulions avant tout protéger la
stabilité de notre État. »

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.