Techno

Les jeunes jouent avec le feu sur le web

Si les jeunes connaissent les mesures de sécurité sur le web, plusieurs d’entre eux ne les mettent pas en pratique.

«Il y a comme un décalage important entre le sentiment de sécurité et les pratiques des gens», a indiqué hier le directeur des services cliniques de l’organisme Jeunesse, J’écoute, Bernard Desrochers.

La moitié des jeunes, qui ont participé à une étude de Jeunesse, j’écoute sur les relations virtuelles, ont confié vivre plus ou moins souvent des mauvaises expériences sur le net, comme de la cyberintimidation.

Des jeunes courent aussi des risques en cachant une relation entamée sur internet (27 %), en rencontrant une personne dont ils ont fait la connaissance sur le cyberespace (38 %) et en divulguant des informations personnelles (40 %).
Cette imprudence dont font preuve les jeunes a – en partie – pour origine les parents. Le tiers d’entre eux n’ont jamais parlé de la sécurité sur internet avec leur enfant. «Quand un jeune part pendant deux heures, à son retour, ses parents vont lui demander ce qu’il a fait. Sur internet, je doute qu’ils aient le même réflexe»,
a expliqué M. Desrochers.

De plus, le fait que l’ordinateur soit situé dans un endroit clos encourage les jeunes à prendre des risques, a rapporté le directeur des services cliniques de Jeunesse, J’écoute. Selon lui, l’ordinateur devrait être placé dans un endroit où il y a beaucoup de circulation.

Empêcher les jeunes de naviguer sur internet ne serait pas une solution à envisager. «La plupart des jeunes vont préférer vivre des situations problématiques plutôt que d’être coupé d’internet, a expliqué Bernard Desrochers. Internet, c’est leur réseau social.»

Articles récents du même sujet