Techno

Un pirate risque cinq ans de prison

Aux États-Unis, le membre d’un groupe de
pirates de musique vient d’être reconnu coupable de complot dans le but
de violer les droits d’auteur de plusieurs artistes.

Barry
Gitarts était l’un des principaux membres d’Apocalypse Production Crew
(APC), un groupe de pirates qui a sévi sur Internet entre 1997 et 2004.

Gitarts risque de devoir passer un maximum de cinq ans derrière les
barreaux, en plus de devoir payer une amende de 250 000 dollars
américains. À ces deux peines pourrait également s’ajouter un sursis de
trois ans où l’homme de 25 ans ne devra commettre aucune autre
infraction.

Selon le Département américain de la Justice, Gitarts gérait un
serveur informatique où les autres membres d’APC pouvaient téléverser
ou télécharger illégalement des milliers de chansons, films, logiciels
et jeux vidéo. L’homme de 25 ans faisait aussi partie des principaux
fournisseurs de contenu illégal du groupe de pirates.

La participation de Gitarts au groupe aurait commencé vers le mois
de juin 2003 et se serait étendue jusqu’au démantèlement d’APC en avril
2004, lors d’une vaste opération policière appelée FastLink. Grâce à
cette opération, plus de 56 pirates ont été reconnus coupables de
violation des droits d’auteur, dont une quinzaine de membres d’APC.

La Recording Industry Association of America (RIAA) a publié un
communiqué de presse afin de souligner son approbation du verdict de
culpabilité porté contre Gitarts. « Les crimes commis par Gitarts sont
sévères, comme le sont les conséquences de ses actes. Les groupes comme
APC sont dans le haut de la pyramide du piratage de contenu sur
Internet et les actions des autorités fédérales leur ont porté un dur
coup », a déclaré Brad Buckles, vice-président exécutif de la RIAA.

(Avec IDG News Service)

Articles récents du même sujet