Techno

YouTube et la Scientologie

YouTube ne semble pas appliquer les mêmes règles à l’Église de Scientologie qu’à ses critiques.

Il y a deux semaines, YouTube fermait la chaîne Xenutv1 lancée par Mark Bunker,
un critique américain de l’Église de Scientologie. YouTube a justifié
ce geste en alléguant que Bunker avait déjà enfreint auparavant les
règles de YouTube sur les droits d’auteur avec une ancienne chaîne,
rapporte The Register.

Selon les règles du portail vidéo, «un utilisateur dont le compte a été
résilié ne peut posséder ou créer d’autres comptes sur YouTube».

Mais il semble que cette règle ne s’applique pas à l’Église de Scientologie qui vient de lancer une chaîne sur YouTube. Hors, en mars dernier, le New York Post
rapportait qu’une chaîne, lancée par l’Église de Scientologie avait été
fermée par YouTube sous prétexte qu’elle divulguait de l’information
personnelle.

La chaîne, qui diffusait une vidéo montrant les photos et les noms
des membres d’un groupe très critique envers les scientologues, avait
été revendiquée par un représentant de l’Église de Scientologie, tel
que rapporté par le New York Post.

Hors, selon l’Église de Scientologie, qui a répondu à The Register, l’organisation n’a jamais eu de compte résilié sur YouTube.

Articles récents du même sujet