Techno

Project Playlist poursuivi

Neuf maisons de disques poursuivent le
réseau social de partage de musique Project Playlist pour «violation
massive» des droits d’auteur.

Project Playlist,
qui permet à ses utilisateurs de rechercher, d’entendre et de partager
de la musique gratuitement, fait l’objet d’une poursuite déposée en
Cour fédérale du district de Manhattan.

Le site permet aux utilisateurs de rechercher «rapidement et
facilement des enregistrements de leurs artistes préférés. En un clic
de souris, Projet Playlist diffuse des chansons qui peuvent être
écoutées sur son ordinateur ou appareil mobile», constatent les maisons
de disques.

« Projet Playlist a également commencé à optimiser son site pour le
rendre accessible aux utilisateurs d’iPhones et d’iPod»,
ajoutent-elles.

L’entreprise californienne, qui permet à ses utilisateurs de créer
des listes personnalisées de chansons, offre aussi la possibilité de
les exporter sur des réseaux sociaux tels que MySpace et Facebook. Les
maisons de disques estiment que le site de partage de musique rassemble
plus de 600 000 utilisateurs quotidiens avec quelque 9,5 millions de
pages vues par jour en moyenne.

L’ensemble de l’activité de Playlist représente une «violation
massive» des droits d’auteur, selon les maisons de disques qui
souhaitent que la justice contraigne le site à renoncer à son offre
gratuite et à leur verser des dommages et intérêts, dont le montant n’a
pas été rendu public.

Warner Music, EMI et Virgin font notamment partie des neuf maisons de disques.

Articles récents du même sujet