Techno

Les imprimantes laser laissent des traces

L’EFF, l’Electronic Frontier Foundation
s’est récemment penchée sur une pratique répandue chez les fabricants
d’imprimantes laser couleur, révèle le USA Today dans son édition
d’aujourd’hui.


Les
imprimantes qui répondent adéquatement aux exigences impriment sur
chacune des pages une série de points jaunes pratiquement invisibles.
Une fois décodées, ces informations permettent de connaître la date et
l’heure d’impression ainsi que le numéro de série de l’imprimante
utilisée.

Cette pratique a été instaurée dans le cadre d’une entente entre les
fabricants d’imprimantes laser couleur et les services secrets
américains, survenue au début des années 80. Craignant une explosion de
la contrefaçon, les services secrets souhaitaient pouvoir retracer les
faussaires.

Il n’existe toutefois aucune loi qui restreigne les services à
l’utilisation dans le cadre d’enquêtes sur la contrefaçon. À cet effet,
l’Electronic Frontier Foundation a déposé une plainte.

«Seuls les services secrets peuvent décoder ces informations,»
expliquait au USA Today Lorelei Pagano, directrice du groupe d’étude de
la contrefaçon pour la Banque Centrale des États-Unis. Pourtant,
BRANCHEZ-VOUS a pu trouver sur le site de l’EFF un guide permettant de décoder les inscriptions des imprimantes DocuColor de XEROX.

L’EFF propose aussi une liste d’imprimantes avec leur conformité aux exigences.

Articles récents du même sujet