Techno

Plaintes: AVG modifie son antivirus gratuit

Suite à plusieurs plaintes de webmestres,
Grisoft, le fabricant de l’antivirus AVG, a modifié la composante
LinkScanner de son antivirus gratuit.

LinkScanner
vise à assurer la sécurité de la navigation Internet; lorsqu’on
navigue, chacun des liens externes d’une page est visité par
l’application, qui détermine si sa consultation est risquée ou non.

Le hic: la fréquence de ces lectures provoque une augmentation de la
bande passante requise par plusieurs sites, surtout les plus
populaires: plus un site est populaire, plus il apparaît dans les
premiers résultats de recherche et plus son contenu est téléchargé
souvent. Ainsi, les sites les plus influents ont été engorgés… par
plus de 5 millions d’ordinateurs sur lesquels la version gratuite d’AVG
est installée.

Sous la pression, AVG a modifié l’application: LinkScanner ne lit
plus les pages, mais compare les enregistrements DNS des sites avec une
base de données contenant des domaines et des adresses IP à risque.

Selon plusieurs, cette solution est un pansement et ne règle pas
vraiment le problème; LinkScanner continue de générer du trafic indu,
d’autant plus que la nouvelle méthode de vérification n’est pas très
efficace.

Articles récents du même sujet