Techno

Cellulaires: l'ONU discute recyclage

L’Organisation des Nations unies se penchera
sur la question du recyclage des téléphones mobiles et des équipements
informatiques cette semaine à Bali.

À
l’occasion de la 9e rencontre annuelle de la Convention de Bâle sur les
déchets dangereux qui s’ouvre aujourd’hui en Indonésie, l’ONU débattra
du sort des déchets générés par les téléphones mobiles et ordinateurs
obsolètes, rapporte l’AFP.

«La réunion de Bali va envisager l’adoption de nouvelles directives
techniques pour une gestion respectueuse de l’environnement des
téléphones cellulaires usagés ou en fin de vie», explique
l’organisation dans un communiqué.

«L’utilisation de téléphones portables a crû de façon exponentielle
depuis les premiers utilisateurs dans les années 1970, pour atteindre
1,76 milliard (d’unités) en 2004 et plus de 3 milliards en avril 2008.
Tôt ou tard ces téléphones seront mis au rebut, dans leur entier ou en
pièces détachées».

La Convention de Bâle (Convention sur le contrôle des mouvements
transfrontières des déchets dangereux et de leur élimination), entrée
en vigueur en 1992, vise principalement à éviter que des déchets
dangereux soient exportés vers les pays en développement, alors que
souvent ces pays ne disposent pas des infrastructures et du
savoir-faire qui garantissent un traitement compatible avec
l’environnement.

Articles récents du même sujet