Techno

Ottawa coupe dans les nouveaux médias

Le Fonds des nouveaux médias du Canada a
récemment annoncé à ses partenaires la fin de son programme, prévue
pour le 31 mars prochain.


Le
programme, qui visait à «favoriser la conception, la production, la
commercialisation ou la distribution de nouveaux médias culturels
canadiens de qualité supérieure, originaux, interactifs ou en ligne,
dans les deux langues officielles,» coûtait annuellement 14,5 millions
de dollars et vient en aide à plusieurs créateurs et diffuseurs.

Administré par Téléfilm Canada et financé par Patrimoine canadien,
le Fonds a une histoire de dix ans caractérisée par l’instabilité;
renouvelé chaque un ou deux ans, le programme semble avoir subi les
contrecoups d’une vision à trop court terme.

«La nouvelle génération consomme beaucoup de contenu en ligne, dont
une grande portion en provenance des Etats-Unis. Pour les Canadiens qui
souhaitent que leurs enfants consomment du contenu canadien ligne, ce
Fonds favorise l’innovation, crée de l’emploi et une industrie
rentable,» expliquait Raja Khanna, co-PDG de GlassBOX Television, un
bénéficiaire du Fonds, au Globe and Mail. «Sans le Fonds, ça ne sera
pas possible. C’est majeur.»

Un nouveau programme, mieux adapté aux récents changements
technologiques, pourrait voir le jour. Téléfilm Canada n’a pas retourné
les appels du Globe and Mail.

Articles récents du même sujet