Soutenez

Notice nécrologique prématurée

Non, Steve Jobs n’est pas mort, mais
l’agence de nouvelles financières Bloomberg a diffusé hier par erreur,
sur son fil de presse, une notice nécrologique du dirigeant d’Apple.


Une gaffe de l’agence Bloomberg, qui a été récupérée par le blogue irrévérencieux Gawker, pour ensuite se propager rapidement sur le web a relancé les récentes rumeurs sur la santé du dirigeant d’Apple, Steve Jobs.

Brièvement mercredi, l’agence new yorkaise a publié par erreur la
notice nécrologique de Steve Jobs, dans laquelle était écrit que
l’homme a «contribué à rendre les ordinateurs personnels aussi facile à
utiliser que les téléphones, changé la façon dont les films d’animation
sont réalisés, convaincu les consommateurs de passer à la musique
numérique et remodeler le téléphone mobile». Pratique commune dans les
médias, les notices nécrologiques sont ainsi préparées d’avance pour
permettre aux médias de diffuser la nouvelle et ensuite mettre à jour
l’information.

La gaffe est toutefois arrivée deux mois après que Steve Jobs soit
apparu très mince à la conférence internationale des développeurs
d’Apple, soulevant de nombreuses discussions sur l’état de santé du
dirigeant guérit d’un cancer du pancréas il y a quatre ans.

Hier, Bloomberg a publié une lettre de rétractation expliquant qu’«une
histoire incomplète à propos d’Apple a été publiée par inadvertance par
Bloomberg News à 4:27 pm heure de New York. L’article n’était pas
destiné à la publication et a été retiré».

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.