Techno

Cybermanifestation à Pékin

Alors que plusieurs manifestations,
organisées par Reporters sans frontières, se sont déroulées dans le
monde pour souligner l’ouverture des Jeux olympiques, l’organisme de
défense de la liberté de presse manifeste virtuellement devant le stade
de Pékin.


Le
fameux nid d’oiseau, le stade olympique de Pékin, sert de décor virtuel
pour une cybermanifestation organisée par Reporters sans frontières. La
manifestation virtuelle, à l’instar des véritables manifestations qui
se sont déroulées dans différentes villes à travers le monde, appelle à
la libération des 50 cyberdissidents et 30 journalistes qui sont
derrière les barreaux en Chine, notamment Hu Jia, un blogueur arrêté en
décembre 2007.

Plus de 12 000 cybermanifestants sont virtuellement regroupés
aujourd’hui devant le stade de Pékin. Les internautes qui souhaitent
prendre part à cette initiative de RSF peuvent le faire en se rendant
sur le site
de l’organisme pour y choisir un slogan, tel que «Libérez les
prisonniers olympiques» ou «Pas de fête olympique sans libertés», qui
s’affichera sur la pancarte de leur avatar.

Reporters sans frontières a mis sur pied une vaste campagne en marge
des Jeux de Pékin durant laquelle le site web de l’organisme occupe une
place centrale: dossier
complet sur la situation des droits de l’homme en Chine avec mises à
jour quotidienne, résumés des actions de RSF et vente en ligne de
t-shirt pour soutenir la campagne Pékin 2008.

Par ailleurs, rappelons que l’organisme a réussi aujourd’hui un premier coup d’éclat
en diffusant clandestinement, sur la bande FM chinoise, un appel au
respect de la liberté d’expression d’une durée de vingt minutes, douze
heures avant le début de la cérémonie d’ouverture des Jeux.

Articles récents du même sujet