Techno

Le grand collisionneur de hadrons piraté?

Des pirates informatiques ont réussi à
s’introduire la semaine dernière dans le système informatique du grand
collisionneur de hadrons, alors que se déroule l’une des plus
importantes expériences de la physique moderne.


L’Organisation
européenne pour la recherche nucléaire (CERN), qui supervise les
travaux sur l’imposant accélérateur de particules de 27 kilomètres de
diamètre situé à la frontière franco-suisse, a confirmé qu’un groupe de
pirates surnommé le « Greek Security Team » avait laissé un message
dans ses serveurs informatiques.

Les pirates ont réussi à s’introduire dans le réseau informatique
qui analyse les résultats obtenus par le solénoïde compact à muons, un
appareil qui vise à confirmer l’existence du boson de Higgs. Sa
découverte pourrait permettre aux scientifiques d’expliquer pourquoi la
matière possède une masse.

En entrevue avec la BBC, un porte-parole du CERN s’est toutefois
voulu rassurant et a affirmé qu’il est impossible d’accéder par ce
réseau informatique au système de contrôle de l’accélérateur de
particules.

Le porte-parole du centre de physique a indiqué que la sécurité des
installations sera tout de même accrue afin d’éviter une récidive des
pirates informatiques. Mais il a ajouté que d’assurer la sécurité de
l’accélérateur de particules était une tâche colossale puisque 10 000
scientifiques de 500 universités participent au projet.

Articles récents du même sujet