Techno

Choix des navigateurs: les propositions de Microsoft sont acceptées

La Commission européenne
vient d’accepter les compromis de Microsoft proposés à la suite des
plaintes d’Opera Software datant du 17 décembre 2007, qui accusait
Microsoft d’abus de position dominante sur le marché des navigateurs.

Microsoft offrira donc aux utilisateurs le
choix d’un téléchargement entre une douzaine de navigateurs, en les
mettant tous sur le même pied d’égalité sur l’écran de sélection
(ballot screen) proposé par l’entreprise. Ceci devrait augmenter la
visibilité des navigateurs concurrents d’Internet Explorer de Microsoft
et contribuer à augmenter leurs parts de marché. (Lire: Microsoft et la liberté de choix des utilisateurs: les navigateurs sont tous égaux)

Dans ce contexte, les utilisateurs européens se feront proposer un
choix entre les navigateurs Chrome, Opera, Firefox, Safari ou Internet
Explorer par exemple, dans un ordre aléatoire sur l’écran de sélection.
Internet Explorer ne sera donc plus le navigateur installé par défaut
dans Windows 7, XP et Vista lors des premières connexions des PC.

Opera Software, à l’origine de la plainte contre Microsoft, se dit ravi du verdict de la Commission européenne
qui joue en faveur du compromis de Microsoft: «C’est une grande
victoire pour l’avenir d’Internet. Cette décision est une apologie des
standards du Web, car il s’agit là des ingrédients nécessaires pour
assurer l’innovation sur le Web».

Des démarches similaires ne seront pas initiées par Opera Software
auprès des autorités américaines, même si l’entreprise juge que ces
citoyens devraient bénéficier des mêmes droits. La saga judiciaire
entre l’éditeur Opera Software et Microsoft, qui vient de prendre fin,
aura duré plus de 24 mois.

Articles récents du même sujet