Jeux vidéo

Shovel Knight: un peu vieux jeu

Photo: Yacht Club Games/Collaboration spéciale

«On va faire un jeu où un chevalier devra délivrer sa copine.

– Bonne idée!
– On va le faire avec un visuel comme dans le temps du premier Nintendo!
– Intéressant…
– Notre chevalier va se promener sur une carte comme dans Super Mario Bros 3, et on va s’inspirer un peu de Mega Man et Duck Tales… Ah oui! et son arme de prédilection va être une pelle!
– Heu…»

C’est peut-être le genre de discussion qu’ont eue les artistes de Yacht Club Games quand l’idée un peu folle de créer Shovel Knight a germé. Pour tester leur projet et cette idée de chevalier à la pelle, ils ont pris le pouls du marché en utilisant le site de sociofinancement Kickstarter. Le principe est simple. Proposer les bases du jeu aux internautes et leur demander de le précommander afin de financer sa production. L’objectif était de 75 000$. Agréable surprise, la campagne de financement a permis d’amasser 311 000$. Un succès. Avec un peu de retard, le jeu est disponible depuis juin.

Si le pari semble audacieux et un peu absurde, l’équipe de Yacht Club Games souhaitait éploiter une tendance très forte: le rétrogaming. Avec Shovel Knight, on nous replonge dans nos premières années de gamer, à l’époque où la troisième dimension n’existait pas, où le nombre de couleurs était très limité, une époque où l’on ne pouvait composer qu’avec trois vies, «pas d’ continu».

Shovel Knight est un peu plus raffiné que nos jeux des années 1980-1990, mais il est tout aussi addictif. Visuellement, il respecte les plus beaux jeux de la Nintendo, tout en améliorant la fluidité des personnages, les décors et la jouabilité, parfois limités à l’époque. Le jeu a reçu des critiques favorables à peu près partout, et avec raison, c’est très efficace.

Un autre jeu rétro? Oui, un autre! Au-delà du rétro, c’est surtout un excellent jeu. Un jeu qui nous plonge dans une aventure classique, mais surtout, qui nous ramène au début des années 1990, une époque où tout ce qu’on avait à faire, c’était de terminer notre primaire et de délivrer la princesse…

Articles récents du même sujet